Accueil > Les mythes commençant par A > Le mythe de aethra

Le mythe de Aethra



Une Océanide

Æthra est une Océanide qui eut d'Atlas douze filles, nommées Hyades.


La fille de Pitthée

Æthra est la fille de Pitthée, roi de Trézène. Bellérophon prétendait à sa main, mais il fut exilé avant que le mariage eût lieu. Minerve envoya ensuite à Æthra un songe, dans lequel elle lui ordonnait de se rendre à l'île de Sphérie et d'y sacrifier sur le monument funéraire de Sphérus, conducteur du char de Pélops.
Elle s'y rendit et devint l'amante de Neptune. A cette occasion, Æthra consacra un temple à Minerve Apaturie, c'est-à-dire la décevante. De plus, elle introduisit, parmi les jeunes filles de Trézène, la coutume de consacrer leur ceinture à Minerve Apaturie. Plus tard Égée eut d'elle Thésée.
Castor et Pollux l'ayant ensuite faite prisonnière à Athènes ou à Aphidnes, elle accompagna Hélène à Troie comme son esclave. Lors de la prise de la ville, elle se rendit dans le camp des Grecs, où les fils de Thésée la reconnurent pour leur aïeule. Démophon et, selon Dictys, Acamas, la réclamèrent d'Agamemnon. Celui-ci envoya à cet effet un héraut à Hélène, qui la rendit aussitôt. Æthra se tua elle-même de désespoir de la mort de ses enfants.
Elle était représentée sur le coffre de Cypsélus en vêtements de deuil, couchée aux pieds d'Hélène, qui lui marchait sur la tête et lui arrachait les cheveux. Aux deux côtés se trouvaient les Dioscures. L'inscription portait: Les Tyndarides conduisent Hélène et traînent Æthra loin d'Athènes. Sur le célèbre tableau de Polygnote dans la Lesché, à Delphes, elle était représentée à côté d'Hélène, en esclave, ayant les cheveux rasés. Près d'elle était son petit-fils Démophon, réfléchissant aux moyens de la délivrer du joug sous lequel elle gémissait. Près d'Hélène, se trouvait Eurybate, héraut d'Agamemnon.


Autres mythes :