Accueil > Les mythes commençant par A > Le mythe de aléa (ou alaea)

Le mythe de Aléa (ou Alaea)



Le surnom de Minerve

Aléa est le surnom sous lequel Minerve était révérée à Aléa en Arcadie, à Tégée et à Mantinée.


Les temples de Minerve

Dans chacune de ces trois villes, un temple lui était consacré. Celui de Tégée, reconstruit par Scopas vers l'an 394 av. J. C., était le plus grand et le plus magnifique de tous les temples du Péloponnèse. Une triple colonnade l'entourait, la première d'ordre dorique, la seconde d'ordre corinthien, la troisième d'ordre ionique. La statue de la deesse, ouvrage d'Endœus, était tout entière d'ivoire.
Après la défaite d'antine Auguste s'en empara pour en orner le forum qu'il avait fait construire. Ce temple fut de tout temps regardé par les Péloponnésiens comme un asile inviolable. A Tégée, la prêtresse de Minerve Aléa était une jeune fille qui devait céder sa place à une autre, dès qu'elle avait atteint l'âge de puberté.


Autres mythes :