Accueil > Les mythes commençant par A > Le mythe de alphée (ou alpheios ou alphéos ou alpheus)

Le mythe de Alphée (ou Alpheios ou Alphéos ou Alpheus)


Alphée est le fils de l'Océan et de Téthys. C'est le dieu du fleuve grec de même nom. A son égard les traditions diffèrent.


Une première tradition

Il aimait Diane, et, ne pouvant l'obtenir de plein gré, il voulut la contraindre. La déesse s'enfuit, et arrivée à Létrines en Élide, elle se barbouilla de fange, elle et ses nymphes, ce qui la rendit méconnaissable. Les habitants de Létrines élevèrent un temple à Diane Alpheiæa.
Selon d'autres, la déesse, poursuivie par Alphée, s'enfuit jusque dans l'île d'Ortygie (Syracuse), où Diane Alpheiæa eut aussi un temple. Cependant, à Olympie, il se trouvait un autel consacré à la fois à Diane et à Alphée.


Une seconde tradition

Suivant une autre tradition, Alphée était un chasseur. Il s'éprit de la nymphe et chasseresse Aréthuse, et la poursuivit jusque dans l'île d'Ortygie, où elle fut changée en fontaine. Alphée fut changé à son tour en fleuve, et, sans mêler ses eaux à celles de la mer, il traverse jusqu'à Ortygie, où il se joint à Aréthuse.


Une troisième tradition

Enfin, suivant d'autres, Alphée était un descendant du Soleil. Il tua son frère Cercaphus. Obsédé alors par les Furies et poussé au désespoir, il se jeta dans le fleuve Nyctimus, qui prit de là le nom d'Alphée (Pseudo-Plutarque).


La fable d'Alphée

L'Alphée disparaît sous terre à plusieurs reprises avant d'atteindre la mer. C'est là sans doute ce qui aura donné lieu à la fable de son cours souterrain jusqu'à la source d'Aréthuse, dans l'île d'Ortygie. A l'appui de cette communication prétendue on racontait que des objets jetés dans le fleuve avaient reparu dans la fontaine, et que les eaux d'Aréthuse devenaient troubles quand on sacrifiait des taureaux à Olympie.


Autres mythes :