Accueil > Les mythes commençant par A > Le mythe de amphitrite

Le mythe de Amphitrite



La déesse de la mer

Amphitrite est une Néréide (ou Océanide). C'est la déesse de la mer Méditerranée, un véritable Neptune féminin. Plus tard (postérieurement à Homère), elle devient l'épouse de Neptune.
On raconte que celui-ci l'ayant demandée en mariage, elle s'enfuit par pudeur chez Atlas. Mais elle fut ramenée par le dauphin, que Neptune récompensa en le mettant au nombre des astres. Dans la suite elle devint jalouse de Scylla et jeta dans la source où celle-ci se baignait des herbes enchantées, par la force desquelles Scylla fut métamorphosée en un monstre à six têtes et à douze pieds.
Amphitrite eut de Neptune Triton, Rhodé et Benthésicymé.


La représentation et le culte d'Amphitrite

L'art plastique ne la distingue de Vénus que par le costume et les attributs. Un bonnet réticulé retient ses cheveux. Au sommet de la tête sont des pinces d'écrevisse de mer.
Elle avait des statues dans le temple de Neptune sur l'isthme de Corinthe, ainsi qu'à Olympie. Parmi ces statues, il y en avait une à Olympie qui était l'ouvrage de Glaucus.
Un bas-relief lui était consacré dans le temple de Minerve Chalciœcos à Sparte, etc. On voit une statue colossale de cette déesse dans la villa Albani, et un bas-relief magnifique sur l'arc d'Auguste à Rimini. Les poètes, notamment Euripide et Ovide, emploient souvent le nom d'Amphitrite pour désigner la mer elle-même.


Autres mythes :