Accueil > Les mythes commençant par A > Le mythe de androgée (ou androgéos)

Le mythe de Androgée (ou Androgéos)



Le fils de Minos

Androgée est le fils de Minos et de Pasiphaé (ou de Crété). Il est également le père d'Alcée et de Sthénélus. Aux grands jeux gymniques célébrés à Athènes lors des Panathénées, il vainquit tous ses concurrents, ce qui devint la cause de sa mort.


La mort d'Androgée

La mort d'Androgée est contée diversement. Selon les uns, Égée, pour se délivrer d'un homme si redoutable, l'envoya contre le taureau de Marathon, qui le tua. Selon d'autres, les antagonistes qu'il avait vaincus lui dressèrent des embûches et le firent périr, taudis qu'il se rendait Thèbes auprès de Laïus. Suivant une troisième version, Egée le fit assassiner, de crainte qu'il ne vînt en aide aux fils de Pallas, son ennemi. Hygin le fait périr dans un combat contre les Athéniens. Enfin, suivant Servius, les Athéniens, conjointement avec les Mègariens, te tuèrent traîtreusement.
Properce rapporte qu'Esculape le rappela à la vie. Un autel lui était consacré près du port Phalère à Athènes. S'il faut en croire Mélésagoras, Androgée se serait aussi nommé Eurygyès.


Autres mythes :