Accueil > Les mythes commençant par A > Le mythe de anna perenna

Le mythe de Anna Perenna



La fille de Bélus

Anna Perenna est la fille de Bélus et la sœur de Didon. Menacée par Iarbas, qui, après la mort de Didon, s'était emparé de Carthage, elle se réfugia chez Battus, roi de Malte, et de là en Italie, où elle fut reçue par Énée. Elle excita la jalousie de Lavinie, qui forma un complot secret contre sa vie. Prévenue du danger qui la menaçait par Didon, qui lui apparut en songe, elle s'enfuit et tomba, par une nuit obscure, dans le fleuve Numicius. Elle reçut alors le nom de Pérenna, et fut révérée comme la nymphe du fleuve.
Ailleurs Ovide raconte que, les plébéiens s'étant retirés sur le mont sacré, et la disette se faisant sentir, Anna leur apparut sous la forme d'une vieille femme et leur distribua des vivres. Rentré dans Rome, le peuple, par reconnaissance, lui bâtit un temple. Le même auteur ajoute que Mars, amoureux de Minerve, eut recours à l'entremise d'Anna. Mais celle-ci, s'étant voilée, se présenta elle-même au dieu au lieu de Minerve, et se moqua de lui, lorsque levant le voile, il reconnut l'imposture.


La fête en son honneur

La fête instituée en son honneur se célébrait le 15 mars, en même temps que celle du dieu Mars. C'était un jour d'allégresse et de réjouissances, surtout pour le peuple, qui invoquait souvent cette divinité.


Les similitudes avec d'autres divinités

Suivant Ovide, les uns la prenaient pour la Lune. D'autres l'identifiaient avec Thémis, ou avec Io. D'autres enfin la considéraient comme une nymphe, nourrice de Jupiter.


Autres mythes :