Accueil > Les mythes commençant par A > Le mythe de anténor

Le mythe de Anténor



Le fils d'Æsyétès

Anténor est le fils d'Æsyétès et de Cléomestra. Il est également l'époux de Théano, la sœur d'Hécube, et le père de Crino, Acamas, Agénor, Archiloque, Coon, Démoléon, Eurymaque, Glaucus, Hélicaon, Iphidamas, Pédée, Laodamas et Polybe.


Un sage Troyen

Il était, suivant Homère, un des plus sages parmi les Gérontes ou anciens de Troie. C'est dans sa maison que furent reçus Ulysse et Ménélas, envoyés à Troie pour réclamer Hélène. Il accompagna Priam quand celui-ci se rendit au camp des Grecs pour régler les conditions du combat singulier entre Menélas et Pâris. Lorsque les Grecs résolurent de fortifier leur camp, Anténor, dans une assemblée des chefs troyens, proposa, mais vainement, de rendre Hélène avec tout ce qui lui appartenait.


Les relations entre Anténor et les Grecs

Suivant les auteurs postérieurs à Homère, il avait été chargé, avant la guerre de Troie, d'aller en Grèce réclamer Hésione, que les Grecs avaient enlevée. Sa demande fut partout repoussée. Néanmoins, il conçut une grande affection pour la nation grecque, qu'il favorisa dans la suite aux dépens de sa patrie.
Envoyé par ses concitoyens pour négocier la paix avec les assiégeants, il se rendit traîtreusement complice de la machination ourdie contre Troie, et ouvrit la porte au fameux cheval de bois.
Par l'ordre d'Agamemnon, sa maison fut exempte du pillage. On attacha à la porte une peau de panthère en signe d'Inviolabilité.


La vie d'Anténor après la guerre de Troie

Après la ruine de Troie, il resta, suivant les uns en Asie, où il fonda une nouvelle ville sur les ruines de l'ancienne. Suivant d'autres, il passa avec Ménélas en Libye, et, fatigué d'une longue navigation, acheva sa vie à Cyprès. Enfin, suivant Strabon, Anténor vint à la tête des Hénètes, peuple de la Paphlagonie, s'établir au fond du golfe adriatique, où il fonda Padoue.
La maison d'Anténor, avec la peau de Panthère, Anténor lui-même, sa femme Théano, Crino leur fille et deux de leurs fils avaient été représentés dans la Lesché de Delphes par le peintre Polygnote.


Autres mythes :