Accueil > Les mythes commençant par A > Le mythe de argonaute

Le mythe de Argonaute


Les Argonautes sont des héros grecs qui, sous la conduite de Jason, allèrent en Colchide conquérir la toison d'or.


La toison d'or

Phryxus et Hellé, enfants d'Athamas, roi des Minyens d'Orchomène, et de Néphéle, pour échapper à la haine de leur belle-mère Ino, s'enfuirent en Colchide, montés sur un bélier à la toison d'or, que Néphelé avait reçu de Mercure. Ce bélier était le fils de Neptune et de Théophane, fille d'Altis ou de Bisaltis. Il était doué de raison et avait le don de la parole, ainsi que celui de traverser à sa volonté les airs et la mer. Mercure l'avait métamorphosé en un bélier d'or, ou du moins sa toison était d'or.
Pendant la traversée, Hellé tomba dans le détroit, qui prit de la le nom d'Hellespont (mer de Hellé). Arrivé à Æa, en Colchide, Phryxus, d'après l'ordre de Mercure, sacrifia le bélier à Jupiter Laphystios (d'autres disent à Mars, ou à Mercure lui-même), puis il suspendit la toison à un chêne ou bien à un hêtre, dans un bois consacré à Mars. Suivant d'autres, il la plaça dans un temple de ce dieu. Un dragon qui ne sommeillait jamais fut commis à sa garde.


L'origine de l'expédition

Éson, roi des Minyens d'Iolcos (Thessalie), ville fondée par l'Éolide Cretheus, fut dépouillé du sceptre par Pélias, comme lui fils de Crétheus. Jason, fils d'Éson, vivait dans les champs. Cependant Pélias consulta l'oracle sur la durée de son règne. L'oracle lui répondit qu'il devait se garder de celui qui viendrait à lui un pied déchaussé. Or, un jour qu'il vaquait à un sacrifice, il vit arriver Jason avec une seule sandale. Il avait perdu l'autre en passant à gué la rivière d'Anaure, ou d'après une tradition différente, en portant d'une rive à l'autre de l'Enipée (ou de l'Événus), Junon, qu'il rencontra métamorphosée en vieille femme. Pélias, se ressouvenant de la prédiction, lui demanda:
« — Que ferais-tu à un citoyen que l'oracle t'aurait dénoncé comme devant attenter à ta vie?
— Je l'enverrais chercher la toison d'or, répondit Jason. »
Cette réponse fut son arrêt.
Suivant d'autres, pour dérober Jason aux poursuites de son oncle, on l'avait confié tout enfant à Chiron, qui l'éleva. Parvenu à lige de vingt ans, Jason quitta celui-ci et se rendit à Iolchos. Là, il découvrit sa naissance au peuple, et, entouré de ses parents, il réclama le sceptre. Pélias consentit à le lui rendre, mais à condition qu'il enlèverait la toison d'or, ramènerait dans sa patrie l'âme de Phryxus, et mettrait ainsi fin à la malédiction qui, depuis la fuite de celui-ci, pesait sur les Êolides. Jason entreprit donc cette expédition.


Le navire Argo

Le navire Argo, sur lequel il s'embarqua, était ainsi appelé du nom de son constructeur Argus, soit le fils de Phryxus, soit l'Argien Argus, fils d'Alector, qui fut, dit-on, dirigé dans ce travail par les conseils de Minerve. Suivant d'autres, il tirait son nom de la ville d Argos où il aurait été construit, ou bien encore de l'adjectif argos, qui signifie rapide.
Il était garni de cinquante rames, et toutefois si léger, que les Argonautes pouvaient le porter sur leurs épaules. Il fut construit à Argos, suivant les uns, et, suivant d'autres, au pied du Pelion, soit à Pagasae, soit auprès d'Iolcos. Minerve avait enchâssé à l'arrière (ou, suivant d'autres, à l'avant) un morceau du chêne prophétique de Dodone. Selon Pindare et Valérius Flaccus, au lieu de Minerve, ce fut Junon qui présida à la construction du navire et à toute l'entreprise.
Dans la suite, le navire Argo fut placé au nombre des constellations. On suppose que l'expédition eut lieu environ 80 ans avant la guerre de Troie.


Le catalogue des Argonautes

En ce qui regarde le nombre et les noms des Argonautes, les rapports des anciens présentent une grande diversité. Les plus importants et les plus connus de ces héros, en suivant l'ordre alphabétique, sont: Acaste, Actor, Admète, Æthalidès, Acmon, Amphiaraüs, Amphidamas, Amphion, Ancée, Areius, Argus le constructeur, fils d'Arestor ou d'Alector, Argus, fils de Phryxus, Atalante, Augias, Autolicus, Butés, Calaïs, Castor et Pollux, Céphée, Clyménus, Clytius, Echion, Erginus, Euphémus, Glaucus, Hercule, Hylas, Idas, Idmon, Iphiclès, fils de Phylacus, et Iphikle, fils de Thestius, Laërte, Lyncée, Mêlas, Méléagre, Menætius, Mopsus, Nauplius, Nestor, Oïlée, Orphée, Palémon, Pélée, Phaléros, Philammon, Polyphème, Talaüs, Télamon, Thésée, Tiphis, Tydée, Zétès.
Le chef de l'expédition était Jason, ou Hercule, suivant d'autres. Tiphis était le pilote, et Euphémus, le pilote en second. Æthalidès remplissait l'office de hérault.


La traversée

Le voyage des Argonautes est un thème que l'antiquité s'est complue à développer et à embellir, et que par suite, elle a surchargé de variantes. Nous devons ici nous borner à une courte indication des points principaux.
Les Argonautes partent d'Aphétæ ou Aphormis en Iolcos. Une tempête les pousse d'abord vers le cap Ligéen, où Hercule délivre Hésione, fille de Laomédon, exposée à un monstre marin. Ils descendent ensuite à Lemnos, et vivent quelque temps près des femmes de l'île qui avaient tué leurs époux. De là, ils se rendent à Samothrace. Et de Samothrace, pénétrant dans l'Hellespont, où ils combattent les pirates tyrrhéniens, ils vont aborder chez les Dolions, dans l'île de Cyzique, dont le roi Cyzicus leur fait un accueil hospitalier. Bientôt ils se remettent en route, mais, une tempête survenant, ils sont ramenés la nuit sur la côte des Dolions. Ceux-ci, dans l'obscurité, les prennent pour des pirates. Un combat s'engage. Le roi des Dolions, Cyzicus, est tué. On célèbre les funérailles et les Argonautes repartent. Cependant Rhée venge la mort de Cyzicus en déchaînant contre eux une longue et terrible tempête. Après de nombreux sacrifices expiatoires, la tempête cède enfin.
Ils arrivent à Blyndacos en Mysie. Les Argonautes sont reçus en amis. Tandis qu'ils se livrent aux festins, Hercule s'écarte, cherchant un arbre pour se refaire une rame. Alors Hylas est enlevé par une nymphe. Hercule court à sa recherche suivi de Polyphème. Cependant les Argonautes prennent le large, laissant derrière eux les deux héros.
Le lendemain le navire aborde aux pays des Bébryces (Bithynie). Là règne le féroce Amycus, qui défie les héros au combat du ceste. Pollux accepte. Amycus succombe. Les Bébryces, pour venger sa mort, attaquent les Argonautes, et sont vaincus. De là, les Argonautes vont à Salmydessus, où ils rencontrent Phinée, devin aveugle, lequel, pour avoir abusé du don prophétique, était tourmenté par les Harpies, qui dérobaient ou souillaient tous ses aliments. Les deux fils de Borée, Zétès et Calais, le délivrèrent de ces monstres. Alors Phinée, reconnaissant, prédit aux Argonautes les dangers qu'ils auraient à courir en passant à travers les rochers des Symplégades, et leur apprit comment ils pourraient y échapper. C'étaient des îlots ou rochers flottants qui s'écartaient et se rapprochaient tour à tour, prêts à briser le navire qui s'engagerait entre eux. Avec le secours de Junon ils passèrent. Quelques-uns ajoutent qu'Orphée ayant joué de la lyre, les écueils devinrent immobiles, et pour toujours.
Ils arrivent chez les Marandyniens, en Bithynie. Idmon périt à la chasse. Tiphys le pilote meurt et est remplacé par Ancée. Ils vont de là à l'embouchure du Parthénius, côtoient le cap Corambis, passent devant Thémiscyre, et arrivent dans l'île d'Arétias. Ils sont assaillis dans cette île par les Stymphalides, oiseaux qui lancent contre les hommes leurs plumes d'airain en guise de flèches. Ils retrouvent là les enfants de Phryxus.
Enfin ils atteignent l'embouchure du Phase, remontent le fleuve, et parviennent à la ville d'Œa en Colchide.


Lac conquête de la toison d'or

Æétès, roi de cette contrée, au pouvoir duquel était la toison d'or, promit de la rendre, mais à condition que d'abord Jason attellerait deux taureaux aux pieds d'airain et qui vomissaient des flammes, et les contraindrait à labourer un champ, où ensuite il sèmerait des dents de dragon qu'il lui remettrait. Cependant la fille d'Æétès, la magicienne Médée, qui s'éprit de Jason, lui fournit des charmes pour dompter les taureaux. En même temps elle l'avertit que des dents du dragon naîtraient des hommes armés, ajoutant que pour s'en débarrasser, il devait lancer une pierre au plus épais de la foule ; qu'alors ils se rueraient les uns sur les autres, de sorte qu'il en viendrait aisément à bout.
Jason attela donc les taureaux, laboura et ensemença le champ, et tua les hommes nés des dents du dragon. Toutefois, nonobstant sa promesse, Æétès refusa de rendre la toison. Alors Medée, après avoir fait jurer à Jason qu'il l'épouserait, le conduisit au lieu où se trouvait la toison, et endormit par ses enchantements le dragon qui la gardait. Jason s'en empara et s'enfuit avec Médée.


Le retour des Argonautes

Les anciens font suivre aux Argonautes, pour le retour, les itinéraires les plus divers. Les uns les ramènent par la même route qu'ils ont suivie pour se rendre en Colchide. Suivant d'autres, ils passent dans l'Océan par le Phase. De là, portant l'Argo sur leurs épaules à travers les déserts de Libye, ils passent dans la mer Rouge, et de celle-ci dans la Méditerranée par le lac de Triton et Cyrène. D'après une troisième version, ils remontent le Tanaïs jusqu'à ses sources, et après un trajet par terre, durant lequel ils portent l'Argo, ils se rembarquent sur un fleuve qui les conduit dans l'Océan. De là, naviguant du nord au sud, ils rentrent dans la Méditerranée par le détroit de Gibraltar. Enfin, d'après une quatrième version, qui est celle d'Apollonius de Rhodes, les Argonautes traversant le Pont-Euxin, entrent dans l'Ister (le Danube). Cependant, les Colchues envoyés à la poursuite de Jason et de Médée leur barrent le chemin. Jason négocie. Puis, les surprenant la nuit dans l'île d'Artémis (Diane), il fait main basse sur eux. Absyrte lui-même, fils d'Æétès et frère de Médée, est tué. D'autres veulent que Médée ait pris Absyrte avec elle. Poursuivie par son père Æétès, afin de le retarder, elle mit son frère en pièces, et dispersa ses membres dans la mer. Æétès s'arrêta en effet pour les recueillir, et il les ensevelit dans un lieu qu'il appela Tomes, c'est-à-dire morceaux.
Du Danube, les Argonautes passèrent dans l'Éridan (Pô) et descendirent à l'île d'Électris. De là, ils se rendirent chez les Hylléens auxquels ils firent don d'un trépied. Ils rencontrèrent ensuite les îles Liburniennes, puis Cercyra, Mélite, Cérasus, et Nymphœa, demeure de Calypso. Mais Jupiter, irrité du meurtre d'Absyrte, déchaîne contre eux une tempête qui les rejette sur Électris. Cependant la planche prophétique tirée du chêne de Dodone et enchâssée dans l'Argo, leur annonce qu'ils ne verront point le terme de leurs maux, que Circé ne les ait purifiés du meurtre commis et réconciliés avec le dieu.
En conséquence, ils remontent l'Éridan, d'où ils passent dans le Rhône (les deux fleuves étaient censés se communiquer), et en le descendant, ils arrivent aux îles Stichades, puis enfin à Æa, demeure de Circé, dans l'île d'Æthalie (île d'Elbe). Circé accomplit la purification sans les reconnaître. Ils rencontrent ensuite les Sirènes, et, grâce à Orphée, qui couvre la voix de celles-ci de son chant divin, ils les rencontrent impunément. Butés seul se jette à la mer. Il est sauvé par Vénus. Grâce au secours de Thétis et des Néréides, ils passent de même sans accident entre Charybde et Scylla, et, laissant derrière eux la Sicile, ils arrivent à Drépane (Corfou) chez les Pbéaciens. Là eut lieu le mariage de Jason et de Médée.
Ils côtoient ensuite les îles Échinades, et déjà ils sont en vue du Péloponnèse, lorsqu'une tempête les pousse sur les Syrtes. Des nymphes libyennes les dégagent. Alors, d'après un avis de Neptune, ils prennent l'Argo sur leurs épaules et le portent durant douze jours et douze nuits à travers le désert de Libye jusqu'au lac de Triton. Triton, à qui ils offrent un trépied, leur donne en retour un vase de terre et les remet dans leur route. Ils se rendent à Carpathos, puis en Crète, où Talus les accueille en ennemis. Près des Sporades, Apollon les sauve d'une tempête en leur montrant une île, celle d'Anaphe, où ils sacrifient à Apollon rayonnant (Æglétès).
Puis ils lancent dans la mer le vase qu'ils ont reçu de Triton, et l'île Calliste (Théra) surgit des eaux. Ils arrivent ensuite à Égine, et de là enfin, dans leur patrie.


Autres mythes :