Accueil > Les mythes commençant par A > Le mythe de astéria

Le mythe de Astéria



La fille de Cœus

Astéria signifie la déesse qui brille de l'éclat les astres. C'est une Titanide. Elle est la fille de Cœus (de Polus, selon Hygin) et de Phœbé. Elle est également la sœur de Latone, l'épouse de Persès, et la mère d'Hécate.
Jupiter l'aima, et comme elle se dérobait à sa poursuite, il la métamorphosa en caille. Alors elle se précipita dans la mer, où elle devint l'île d'Astérie (l'île rayonnante), puis Ortygie, c'est-à-dire l'île aux cailles, puis enfin la brillante Délos. Suivant une autre tradition, ce fut elle-même qui, se voyant poursuivie par Jupiter, demanda aux dieux d'être changée en oiseau. Elle le fut en caille. Puis, comme elle volait au-dessus de la mer, Jupiter la métamorphosa en rocher. Après être restée ainsi longtemps plongée sous la mer, elle parut enfin an-dessus des eaux pour donner asile à Latone sa sœur.
Par ailleurs, d'après Cicéron, le quatrième Hercule serait le fils d'Astérie et de Jupiter.


La fille d'Atlas

Astéria est la fille d'Atlas. Elle eut de Mars Œnomaüs.


La fille d'Alcyonée

Astéria est l'une des filles du géant Alcyonée.


La femme de Chætus

Astéria est une Danaïde. Elle est l'épouse de Chætus, fils d'Ægyptus.


La fille d'Hydis

Astéria est la fille d'Hydis. Bellérophon la rendit mère d'Hydissus, qui donna son nom à la ville d'Hydissus en Carie.


Autres mythes :