Accueil > Les mythes commençant par B > Le mythe de bacchanales (ou bacchanalia)

Le mythe de Bacchanales (ou Bacchanalia)



Les fêtes de Bacchus

Les Bacchanales étaient les fêtes de Bacchus en Italie, et notamment à Rome. Importées de la Grèce, elles ne différaient point pour le fond des Dionysies Grecques. Elles se célébraient pendant la nuit, avec des transports délirants, au bruit des tympanons et des cymbales phrygiennes. A l'origine, les femmes seules avaient droit d'y prendre part. Mais dans la suite, vers l'an de Rome 556, des hommes (la plupart Campaniens ou Étrusques) y furent admis, et introduisirent l'enivrement des festins. Les Bacchanales donnèrent lieu alors à d'affreux désordres.


La fin des Bacchanales

Enfin le sénat, par un décret d'une sévérité salutaire, abolit toutes ces honteuses fêtes, l'an de Rome 566, sauf quelques anciennes pratiques, qu'il laissa subsister. Mais les Bacchanales furent de nouveau célébrées sous les empereurs, et avec des excès plus monstrueux que jamais.


Autres mythes :