Accueil > Les mythes commençant par B > Le mythe de brauronia

Le mythe de Brauronia



Le surnom de Diane

Brauronia est le surnom sous lequel Diane était révérée à Athènes et à Sparte. Il est tiré du bourg de Brauron dans l'Attique, où abordèrent Iphigénie et Oreste, apportant la statue de la Diane taurique. A Sparte, c'était devant l'autel d'Artémis Brauronia que l'on fustigeait les enfants, afin que le sang jaillit sur l'autel, dernière commémoration des sacrifices humains anciennement offerts à la déesse.
On célébrait en son honneur à Brauron une fête quinquennale, où l'immolation simulée d'une victime humaine rappelait également la coutume des sacrifices humains.


Autres mythes :