Accueil > Les mythes commençant par C > Le mythe de cadmus

Le mythe de Cadmus



Un héros grec

Cadmus est un personnage héroïque purement grec, auquel des traditions tardives ont faussement donné une origine égyptienne ou phénicienne. Fils d'Agénor et de Téléphassa, ou d'Antiope, ou encore d'Argiope, il avait pour frères, Phœnix, Cilix et Thasus.


A la recherche de sa sœur

Europe ayant été enlevée par Jupiter, Agénor envoya ses fils à sa recherche, et leur défendit de revenir sans elle. Télépbassa partit avec ses enfants, dont toutes les recherches furent vaines. Après avoir élevé un temple à Neptune, dans l'île de Rhodes et s'être rendu en Thrace où mourut sa mère, Cadmus, qui n'avait aucune nouvelle de sa sœur Europe, reçut de l'oracle de Delphes l'ordre de cesser ses recherches et de bâtir une ville à l'endroit où s'arrêterait une vache qu'il devait rencontrer.


Le meurtre du dragon

Dans le pays des Phocéens, il trouva, en effet, ou acheta, suivant d'autres, une vache du troupeau de Pélagon et la suivit en Béotie. Elle s'arrêta à l'endroit où plus tard s'éleva la ville de Thèbes. Avant de la sacrifier à Pallas, ou à la Terre, ou à Jupiter, il envoya ses compagnons Sériphe et Déiléon puiser de l'eau dans un bois consacré à Mars. Mais un dragon, fils de Mars et de Vénus, les dévora. Cadmus tua le monstre d'un coup de pierre ou d'un coup d'épée, et en sema les dents, par le conseil de Minerve.
D'après Stésichore, ce fut Minerve elle-même qui sema les dents. Il en sortit des hommes armés nommés Spartes (semés), qui assaillirent d'abord Cadmus, mais bientôt s'entretuèrent, à l'exception de cinq, qui lui aidèrent à bâtir sa ville. Leurs noms sont les suivants: Échion, Udæus, Chthonus, Hypérénor, Pélor, auquel on ajoute quelquefois Créon.


Son mariage avec Harmonie

Cadmus expia le meurtre du dragon en servant Mars pendant huit ans. Ce temps expiré, il reçut de Minerve la royauté de Thèbes, et épousa Harmonie, fille de Mars, qui lui fut fiancée par Jupiter. Tous les dieux assistèrent à la noce qui eut lieu à Thèbes, et firent divers présents aux nouveaux époux. Cadmus remit à Harmonie un vêtement qu'il avait reçu de Minerve et le fatal collier, si célèbre dans les légendes thébaines, présent de Vulcain, de Vénus ou d'Europe. Apollon, les Grâces et les Muses,chantèrent dans le festin nuptial.
Une seconde tradition désigne la Samothrace comme le lieu où Cadmus, revêtu du sacerdoce religieux, épousa Harmonie, qui apparaît alors en qualité de fille de Jupiter. Les dieux sont aussi présents à sa noce. Cérès lui donne le blé, Mercure la lyre, Minerve un collier, un vêtement et la flûte, et Électre lui enseigne les orgies de la grande mère. Cadmus se présente donc ici déjà en législateur divin, en chef de la civilisation béotienne, transmettant aux hommes ce qu'il a reçu des dieux.
Une troisième légende fait débarquer en Samothrace Cadmus, qui devient amoureux d'Harmonie et l'enlève avec l'aide de Miverve. Dans les fêtes de Samothrace, on conservait le souvenir de ce rapt.
Enfin, une dernière tradition donne pour épouse à Cadmus, non pas Harmonie, mais Électre, fille d'Atlas.
Cadmus eut de son mariage avec Harmonie un fils, nommé Polydore, et quatre filles: Autonoé, Ino, Sémlé et Agavé.


Sa fuite de Thèbes

Amphion et Zéthus le forcèrent de s'enfuir de Thèbes. Suivant d'autres, il fut chassé de cette ville pour avoir méprisé Bacchus, qu'il avait fait jeter à la mer ainsi que Sémélé. Mais d'autres traditions présentent au contraire Cadmus comme un ardent propagateur du culte dionysiaque, qu'il enseigna à Mélampus. Dans Euripide, on lit: « Bacchus, qui est fils de ma fille, a manifesté sa divinité aux hommes, et nous devons, autant qu'il est en nous, étendre son culte et ses honneurs. Quand faut-il commencer les danses. Je ne me lasserai ni la nuit ni le jour de frapper la terre avec le thyrse. »
De Thèbes, il se rendit avec Hermione chez les Enchéléens, qui étaient en guerre avec les Illyriens. L'oracle ordonna aux Enchéléens de choisir Cadmus pour leur roi. Ils le firent, et furent vainqueurs. Elu roi des Illyriens, Cadmus devint père d'un fils appelé Illyrios.


Un grand civilisateur

Plus tard, Hermione et lui furent changés en serpents et reçus par Jupiter dans les Champs Elysées. Un héroum lui fut élevé à Sparte et Harmonie, sa femme, était honorée à Thèbes.
Législateur divin, Cadmus figure à la tête de l'histoire de la civilisation de la Béotie, comme Cécrops à Athènes. Il est entièrement grec, et non égyptien, ni sydonien, comme le supposent des traditions postérieures aux temps héroïques. L'opinion qui le fait venir de la Thèbes d'Egypte est aussi erronée que celle d'Évhémère, suivant laquelle Cadmus aurait été cuisinier d'un roi phénicien et se serait évadé avec la joueuse de flûte Harmonie. Les Grecs lui attribuaient l'invention ou l'importation de l'alphabet et celle de la fonte des métaux.


En complément :

Autres mythes :