Accueil > Les mythes commençant par C > Le mythe de calchas

Le mythe de Calchas



Le fils de Thestor

Calchas est le fils de Thestor, natif de Mycènes ou de Mégare. Il est également le frère d'Alcmæon.


Un célèbre augure

Calchas était le plus habile de tous les augures qui prédisent l'avenir d'après le vol des oiseaux. Il savait le passé, le présent et l'avenir. Et à cause des grandes connaissances dont Apollon l'avait enrichi, il avait été choisi pour conduire à Ilion les vaisseaux des Grées. Il annonça à l'armée grecque la cause de la colère d'Apollon, et prédit la durée de la guerre.
Virgile a ainsi brodé la tradition héroïque: Lorsque Les Grecs sacrifiaient aux Dieux à Aulis, un dragon portant des taches de sang sur le dos s'élança, de dessous l'autel, sur l'érable sous lequel se tenaient les sacrificateurs, dévora huit petits passereaux avec leur mère, et fut soudainement changé en pierre. Cet événement fut interprété par Calchas comme l'indice de la durée de la guerre.
Il jouissait d'une grande autorité chez les Grecs, qui n'entreprenaient rien avant de l'avoir consulté, bien que son avis fût souvent contraire à celui des chefs. Il vivait toujours en bonne intelligence avec Ulysse et ce fut sur son avis qu'on construisit le fameux cheval de bois. Il protégea Énée et lui annonça la grandeur de son empire futur.


Calchas surpassé par Apollon

Les mythographes rapportent ensuite sur Calchas les traditions les plus diverses. Selon les uns, il revint en Grèce avec ses compagnons, et prit plus tard le chemin de l'Asie, voyageant avec Podalire, Polypète, Léontée et Amphiloque. Selga dans la Pamphylie lui faisait honneur de sa fondation.
Un oracle avait prédit à Calchas qu'il mourrait dès qu'il aurait trouvé un devin plus habile que lui. Un jour, il rencontra dans la forêt d'Apollon à Claros le fameux devin Mopsos. Celui-ci le surpassa, en désignant le nombre des fruits d'un figuier sauvage ou le nombre de pourceaux dont une truie qui venait de passer était pleine. Calchas en mourut de dépit.
Suivant une autre fable, un devin voisin ayant vu Calchas planter des vignes dans une forêt consacrée à Apollon dans le voisinage de Grynée, lui prédit qu'il ne boirait pas de ce vin. Le vin étant pressuré, Calchas invita parmi les convives ce devin, qui répéta sa prophétie au moment où Calchas portait à sa bouche sa coupe remplie de vin, ce qui excita tellement l'hilarité de celui-ci, qu'il laissa tomber la coupe et qu'il fut suffoqué par le rire.
Selon d'autres, il se donna la mort lorsque, disputant la possession de l'oracle de Claros au devin Mopsos, il prédit la victoire à Amphimachos, roi des Lyciens. La prophétie de Mopsos, qui avait prédit le contraire, s'étant accomplie, Calchas, désespéré, se donna la mort, ou bien il mourut de chagrin, on encore, il fut tué par le tonnerre.
On ne sait s'il faut rapporter au même individu la tradition qui fait tuer par Hercule, dans la Siritide, un Calchas, fils de Thestor.


L'héroum de Calchas

Calchas avait un héroum sur le sommet du Drios, en Apulie. Ceux qui consultaient son oracle sacrifiaient un bélier noir sur la peau duquel ils devaient dormir. La réponse du prophète se faisait entendre à eux dans leur sommeil.


Autres mythes :