Accueil > Les mythes commençant par C > Le mythe de cécrops

Le mythe de Cécrops


Les différents personnages suivants ne sont qu'un même individu mythique, qui fonda les villes pélasgiennes appelées Athènes.


Le fondateur d'Athènes

Cécrops l'Autochtone ou celui qui est né de la terre, fondateur d'Athènes. Il donna le nom de Cécropie à la contrée autrefois appelée Acte. Il divisa les habitants en douze tribus ou communes, leur formula des lois, leur imposa le mariage, et institua des sacrifices de farine au lieu des sacrifices sanglants.
Sous son règne, Neptune, voulant prendre possession de cette contrée, fit jaillir de son trident de l'eau sur la citadelle appelée Cécropie. Mais Minerve y fit croître l'olivier, en prenant Cécrops à témoin des droits qu'elle avait sur le pays. Le témoignage de Cécrops décida contre Neptune, qui n'avait été vu par aucun témoin, et dont aucun, par conséquent, ne pouvait justifier les prétentions.
Cécrops avait pour femme Agraulos, fille d'Actæus. Son fils était Érysichthon. Ses filles étaient Agraulos, Hersé et Pandrosos. Selon Hygin, il fut placé parmi les astres et comme le Verseau.


Le fils de Pandion

Cécrops est le fils de Pandion et le roi de Béotie. Il fonda Éleusis et Athènes. Il était honoré comme héros à Haliartos.


Cécrops l'Égyptien

Cécrops l'Égyptien, natif de Saïs, conduisit une colonie d'Égyptiens dans l'Attique vers l'an 1580 avant J.-C.


Cécrops II

Cécrops II est le fils d'Érechthée et de Praxithée. Il est également le petit-fils de Pandion, l'époux de Métiaduse, et le père de Pandion. Il est le fondateur d'Athènes en Eubée.


Autres mythes :