Accueil > Les mythes commençant par C > Le mythe de céréalies (ou céréalia)

Le mythe de Céréalies (ou Céréalia)



Des fêtes en l'honneur de Cérès

Les Céréalies étaient des fêtes en l'honneur de Cérès, qui furent instituées en partie sur le modèle des Thesmophories, et qui se célébraient à Rome au mois d'avril.
Leur principale cérémonie consistait en une imitation de l'enlèvement de Proserpine: la prêtresse disparaissait subitement du milieu du temple. Il n'était pas permis, comme cela se pratiquait dans les Thesmophories grecques, d'y faire entendre des cris et des gémissements. Aussi, lors de la nouvelle du désastre de Cannes, voit-on les femmes, occupées à célébrer la fête de Cérès, interrompre les cérémonies, parce qu'elles ne pouvaient s'y livrer à l'affliction. On ne devait offrir ni libations de vin ni chair de bœuf. La victime ordinaire était la truie, et les offrandes consistaient en miel, lait, farine, grains de sel et aromates. On sacrifiait aussi des renards sur les autels de la déesse, parce que ces animaux avaient mis le feu aux moissons à Carséoles.
Les Céréalies avaient lieu la nuit du temps de Plaute, et cet usage se continua malgré l'interdiction jetée à diverses reprises sur les cérémonies nocturnes.


Autres mythes :