Accueil > Les mythes commençant par C > Le mythe de chiron

Le mythe de Chiron



Un Centaure

Chiron est un Centaure. Il est né des amours de Saturne, métamorphosé en cheval, et de Philyre. C'est pour cela que Chiron était moitié dieu, moitié cheval, selon Apollonius. Chiron avait pour épouse la nymphe Chariclo, qu'il rendit mère de Carystus, d'Ocyroé, de Mélanippe et d'Évippé (selon Ératosthène), d'Endéis (selon Apollodore), de Thétis (selon Dictys).
Diane et Apollon eux-mêmes lui enseignèrent la chasse, la médecine, la gymnastique et la divination, et il instruisit à son tour un grand nombre de jeunes héros qu'il éleva sur le mont Pélion, tels qu'Achille, Jason, Esculape, Actéon, Télamon, Pelée, Thésée, Medios, Céphale, Melanion, Nestor, Amphiaraüs, Méléagre, Hippolyte, Palamède, Ulysse, Menesthée, Diomède, Castor, Pollux, Machaon, Podalire, Antiloque et Énée.


Ses relations avec Pélée

Son petit-fils Pélée fut celui que son amitié préférait. Chiron le sauva des mains des autres centaures, qui allaient le tuer, et lui rendit son épée, qu'Acaste avait cachée. Il lui apprit aussi comment il pourrait surprendre et retenir la déesse Thétis, quelque forme qu'elle pût prendre pour lui échapper. Cette déesse ayant été condamnée par Jupiter à épouser un mortel, Chiron voulait procurer l'honneur de cette liaison à son petit-fils.
Aux noces de Thétis et de Pélée, il donna à ce dernier la lance formidable, faite d'un orme, qui plus tard appartint à Achille. Les Argonautes, au nombre desquels se trouvaient ses amis et ses élèves, étant venus le trouver pendant leur expédition, il les accompagna de ses vœux, et adressa de ferventes prières au ciel pour la bonne réussite de l'expédition.


Ses relations avec Hercule

Chiron était très lié aussi avec Hercule, qui fut son hôte pendant quelque temps. Il périt cependant de la main de ce héros, car Hercule, poursuivant les autres centaures, l'atteignit par accident d'une flèche. Ou, selon Hygin, Chiron, en examinant les flèches du héros, en laissa tomber une qui lui perça le pied, ce qui le fit périr. Tous les remèdes furent impuissants contre le venin de l'hydre de Lerne, dans lequel ces flèches avaient été trempées. Il mourut en léguant son immortalité à Prométhée, et Jupiter le transporta parmi les astres, où sa figure est celle du Sagittaire.


Le culte et les représentations de Chiron

Ce personnage héroïque, que les Magnésiens honoraient d'un culte spécial, lui offrant les prémices de tous les fruits, apparaît dans Homère comme le précepteur d'Achille et le plus célèbre des centaures. Mais ce n'est que postérieurement qu'on lia Chiron, habile archer, à ce monstrueux peuple, dont il diffère entièrement par sa vie héroïque, ses connaissances variées et son caractère bienveillant.
Il était représenté sur le trône d'Apollon à Amyclée, et sur le coffre de Cypselus. On le retrouve dans diverses œuvres d'art qui sont venues jusqu'à nous.


En complément :

Autres mythes :