Accueil > Les mythes commençant par D > Le mythe de danays (ou danaos ou danaüs)

Le mythe de Danays (ou Danaos ou Danaüs)



Le fils de Bélus

Danays est le fils de Bélus et d'Anchinoé. Il est également le petit-fils de Neptune et de Libye, le frère d'Ægyptus, et fut père de cinquante filles. Il représente la race achéenne.


La fuite de Danaüs

Suivant la tradition générale, Danays était né à Chemmis, dans la Haute-Egypte, d'où il se rendit avec Lyncée en Grèce, selon Hérodote. Le premier, il construisit un vaisseau à cinquante rames, sur lequel il s'enfuit avec ses cinquante filles, qu'il avait eues de plusieurs femmes, soit pour échapper aux troubles excités par les cinquante fils de son frère Ægyptus, soit pour obéir à un oracle. Il arriva d'abord à Rhodes, où il consacra une statue à Minerve Lindie, et aborda ensuite sur les côtes du Péloponnèse, près de Lerne, à l'endroit qui depuis porta le nom d'Apobathmoi (Débarcadère).
Il récompensa de son accueil hospitalier Gélanor, roi d'Argos, de la famille des Inachides et fils de Sthénélaos, en lui disputant le trône. Après de longues querelles, le peuple fixa la décision définitive de cette question à une certaine époque. Le matin du jour désigné pour le jugement, un loup s'élança au milieu d'un troupeau de bœufs qui paissaient près de la ville, lutta avec un taureau, et l'abattit. Le peuple interpréta cet événement comme un augure favorable à la cause de Danaüs, et le choisit pour son roi. Celui-ci érigea en reconnaissance un temple à Apollon Lycios.


L'autre version de la lutte du loup et du taureau

Suivant une autre fable, Neptune, irrité contre le dieu-fleuve Hidasos, qui avait rendu un jugement favorable à Minerve, lorsque le dieu de la mer lui disputait la fondation d'Athènes, avait frappé le sol de stérilité. Danaüs envoya sa fille Amymoné pour chercher de l'eau. Celle-ci trouva une fontaine, qui disparut lorsqu'elle s'en approcha. Son pète consulta l'oracle et reçut l'ordre de s'arrêter à l'endroit où il trouverait un taureau et un loup luttant ensemble, et d'ériger un temple à Neptune si le taureau était vainqueur, ou à Apollon si le contraire avait lieu. Danaüs, voyant le loup sortir victorieux de cette lutte, consacra un temple à Apollon Lycios.
Cette lutte du loup et du taureau, à laquelle assistait une jeune fille jetant une pierre contre le taureau, et que plus tard, on prit à Argos pour Diane, était représentée en relief sur un piédestal érigé devant ce temple. Le même édifice renfermait des statues de bois représentant Jupiter et Diane, et le temple de Junon un bouclier sacré, tous objets consacrés au culte par Danaüs.


Le mariage de ces filles avec les fils d'Ægyptus

Les fils d'Ægyptus cependant avaient suivi leur oncle à Argos, et demandèrent ses filles en mariage, en protestant de leurs sentiments pacifiques. Danaüs, animé d'un esprit de vengeance contre ceux qui étaient la cause de sa fuite, les leur accorda, et les maria par la voie du sort, excepté Hypermnestre et Gorgophone, pour lesquelles il choisit lui-même Lyncée et Protée. Mais la première nuit des noces, tous les fils Egyptides, à l'exception de Lyncée, tombèrent sous le poignard de leurs fiancées.


La mort de Danaüs

Suivant une tradition rapportée par Servius, Danaüs fut tué par Lyncée. Les Argiens, appelés dans l'origine Pélagiotes prirent de lui leur nom de Danaëns ou Danaïdes. Il bâtit la citadelle d'Argos, et fit connaître aux Grecs l'usage des puits.
On voyait un superbe mausolée de Danaüs au milieu de la place publique d'Argos, et l'on montrait à Delphes sa statue avec celles d'Hypermnestre et de son fiancé.


Autres mythes :