Accueil > Les mythes commençant par D > Le mythe de dionysiaques

Le mythe de Dionysiaques



Les fêtes en l'honneur de Bacchus

Le nom Dionysiaques, qui désigne en général toutes les fêtes consacrées à Bacchus, s'applique plus particulièrement à deux ordres de cérémonies mystiques, qu'on distinguait par le nom de grandes et petites dionysiaques, appelées aussi urbaines (astica) et rurales (ta cat'agrous) Les premières se célébraient au mois d'Élaphébolion (mars), les autres en Posidéon (décembre).
Les principales cérémonies consistaient en processions où l'on portait des vases remplis de vin et couronnés de pampre. On y voyait figurer des canéphores portant des corbeilles pleines de fruits, des sylènes, des pans, des satyres, des phallophores, des ithyphalles. Et la fête était présidée par l'archonte-roi, qui s'adjoignait quatre matrones et des épimélètes, pour l'aider dans ses fonctions. Les mystères qui précédaient ou suivaient ces processions étaient à peu près les mêmes que ceux des Éleusinies.


En complément :

Autres mythes :