Accueil > Les mythes commençant par E > Le mythe de éaque (ou aeacos)

Le mythe de Éaque (ou AEacos)



Le fils de Jupiter

Éaque est le fils de Jupiter et d'Æine, on de Jupiter et d'Europe. Il est le prince de l'île d'Égine, appelée d'abord Enoné. Lorsqu'il eut pris le sceptre, il se fit remarquer par sa piété et par sa clémence, et devint le favori des dieux. Ceux-ci l'ayant choisi pour arbitre dans une querelle qui s'était élevée entre eux, il la termina au contentement de tous.
Éaque épousa Endéis, dont il eut Télamon et Pélée. Il eut encore un fils, nommé Phocus, de Psamathé, une des Néréides.


L'éradication des famines

La Grèce se trouvant affligée d'une sécheresse, l'oracle de Delphes répondit à ceux qui étalent-venus consulter Apollon, « qu'Éaque devait adresser des vœux au ciel, qu'alors cette calamité cesserait aussitôt. » En conséquence Éaque fit des sacrifices à Jupiter Panhellénios, et le supplia de mettre un terme au fléau. Ses prières furent aussitôt exaucées. On dit qu'en souvenir de ce fait, Éaque bâtit à Jupiter, sur le mont Panhellénion, un temple dont on voit encore les restes.
Une famine, suivie d'une peste, ayant ravagé ses États, il pria le dieu son père de les repeupler. Jupiter l'exauça et changea en hommes toutes les fourmis qui trouvaient sur un chêne sacré. Éaque, pour cette raison, appela ces hommes Myrmidons (fourmis).


Un roi devenu juge des enfers

Éaque, le plus équitable des rois de son temps, gouverna ses sujets avec tant de justice, qu'après sa mort il mérita une place parmi les juges des enfers, où, selon Platon, il fut chargé de juger les Européens. Il avait sous sa garde les clefs des enfers. Aussi le représente-t-on toujours avec un sceptre et une clef. On le révérait comme un demi-dieu, et plusieurs temples lui furent consacrés.


Le fils d'Hercule

Éaque est le fils d'Hercule et d'une nymphe. L'oracle ayant prononcé que l'empire des rives de l'Achéloüs appartiendrait au premier qui toucherait terre après avoir passé le fleuve, Polyclée, sœur d'Éaque, simulant un mal de pied, se fit porter par son frère, et s'élançant sur la plage avant qu'il eût débarqué, s'écria que l'empire lui appartenait. Éaque l'épousa.


Autres mythes :