Accueil > Les mythes commençant par E > Le mythe de élagabale (ou héliogabale)

Le mythe de Élagabale (ou Héliogabale)



Une divinité adorée à Emèse

Élagabale était une divinité adorée à Emèse, ville de la haute Syrie, et qu'on croit être le Soleil. Elle était représentée sous la figure d'une grande pierre de forme conique, noire, d'un aspect ferrugineux. C'était sans doute quelque bétyle météorique.


Le culte d'Élagabale à Rome

L'empereur Héliogabale, qui avait pris ce nom du dieu dont il avait été le prêtre, établit son culte à Rome. Il fit apporter sa statue d'Émèse dans la capitale, lui bâtit un temple magnifique, y fit transporter tout ce que la religion des Romains avait de plus sacré, comme le feu de Vesta, la statue de Cybèle, les boucliers de Mars, etc. Enfin, il défendit de reconnaître d'autre divinité que son dieu, qu'il maria avec Vénus-Uranie.
Mais le culte d'Élagabale dura peu. Éphèse et Antioche seules l'adoptèrent du vivant du prince, et la nouvelle divinité fut totalement oubliée après sa mort.


Autres mythes :