Accueil > Les mythes commençant par E > Le mythe de élysée (ou champs-élysées)

Le mythe de Élysée (ou Champs-Élysées)



Le paradis des âmes vertueuses

L'Élysée est le séjour des ombres vertueuses après la mort. Homère le place aux limites occidentales de la terre, en deçà de l'Océan. Suivant ce poète, un printemps éternel règne dans l'Elysée, où habite Rhadamanthe. Le soleil y répand toujours sa lumière. Jamais la pluie ni les orages ne viennent attrister les héros qui y vivent dans une félicité parfaite. Hésiode nomme ce lieu fortuné les îles bienheureuses, où la terre se couvre de fleurs et de fruits trois fois dans l'année, et où les héros vivent heureux au delà de l'Océan. Suivant Pindare, Saturne a un palais dans ces îles. On n'y est admis qu'après avoir subi sur terre et dans l'Hadès trois épreuves pendant chacune desquelles on ne doit se rendre coupable d'aucun crime. Rhadamanthe y siège auprès de Saturne.


L'Élysée selon les traditions postérieures

Les traditions postérieures s'écartent en quelques points du mythe primitif. Ainsi, suivant Lucien, c'est dans la lune qu'est l'Élysée. Plutarque le place au centre de la terre, et Denys le géographe dans les îles Blanches. Virgile suppose qu'après un séjour de mille ans dans ce paradis, les âmes boivent l'eau du fleuve Léthé et viennent habiter d'autres corps.


Autres mythes :