Accueil > Les mythes commençant par E > Le mythe de épée (ou épéios)

Le mythe de Épée (ou Épéios)



Le fils d'Endymion

Épée est le fils d'Endymion. Il remporta le prix de la course dans la lutte que ce roi fit soutenir à ses fils pour décider lequel d'entre eux lui succéderait sur le trône d'Olympie. Épée devint roi d'Élide, et donna son nom aux Éléens, qui depuis s'appelèrent Épéens.


Le fils de Panopée

Épée est le fils de Panopée. Il se rendit, avec trente vaisseaux, des îles Cyclades à Troie, où il construisit, sous le patronage de Minerve, le fameux cheval de bois. Les instruments qui servirent à sa construction furent déposés, à ce que dit Justin, dans le temple de Minerve à Métaponte.
Suivant Homère, Épée était un guerrier plein de courage et habile dans la lice. Il se distingua aux jeux funèbres de Patrocle par la victoire qu'il remporta sur Euryale, bien qu'il fût vaincu lui-même au jet de la fameuse balle de fer d'Éétion. Selon d'autres, sa lâcheté était devenue proverbiale. Justin dit qu'il fonda la ville de Métaponte, et Servius, celle de Pise en Italie. Pausanias cite, comme d'Épée, la statue ciselée de Mercure à Argos. Lui-même était représenté dans la Lesché de Delphes, renversant les murs de Troie, au-dessus desquels on voyait s'élever la tête du cheval de bois.


Autres mythes :