Accueil > Les mythes commençant par E > Le mythe de épigones (ou épigonoi)

Le mythe de Épigones (ou Épigonoi)



Les sept Épigones

Épigones signifie descendants. Ce sont les fils et les vengeurs des sept héros qui avaient succombé devant Thèbes en combattant pour Polynice contre Étéocle. Ils étaient au nombre de sept, suivant Pausanias, qui donne ainsi leurs noms:

  • Alcmæus, fils d'Amphiaraüs.
  • Ægialée, fils d'Adraste.
  • Diomède, fils de Tydée.
  • Promachus, fils de Parthénopée.
  • Sthénélus, fils de Capanée.
  • Thersandre, fils de Polynice.
  • Euryale, fils de Mélisseus.

Apollodore ajoute à cette liste le nom d'Amphiloque, fils d'Amphiaraüs ; et Hygin substitue à trois d'entre eux Polydore, Thésimène et Nysios.


Le combat des Épigones

Commandés par Adraste, ou par Alcméon, ou par Égialée, ou encore par Diomède, les Épigones, qu'un oracle avait engagés à prendre les armes, renouvelèrent les jeux Néméens, et se présentant ensuite devant Thèbes, combattirent les guerriers de cette ville sur les rives de l'Élisas. Laodamas, général des Thébains, fut tué après une vigoureuse défense, et les fils des sept chefs dévastèrent la ville ennemie, dont les habitants s'étaient retirés dans les environs par le conseil de Tirésias. Égialée fut le seul des Épigones qui succomba dans cette entreprise. Thersandre fut nommé roi de Thèbes par ses compagnons.


Autres mythes :