Accueil > Les mythes commençant par E > Le mythe de erlik-khan

Le mythe de Erlik-khan



Le prince des Erligs

Erlik-khan est le prince des Erligs ou génies malfaisants de la religion lamaïque. Il régna d'abord sur terre, et fut privé du pouvoir par Iamandaga, pour s'être livré aux voluptés. Son repentir, et la vie austère qu'il mena pendant plusieurs années, lui valurent cependant la faveur de Sidjimouni, qui le nomma chef suprême des esprits infernaux.
Depuis ce temps il habite, avec sa femme Samorindo, une grande ville ceinte de murailles blanches et située au milieu du Pirridien-Orron ou royaume des Pirrids.


La représentation d'Erlik-khan

On représente Erlik-khan avec un visage de buffle, quelquefois avec deux têtes et quatre mains. Sa tête est armée de cornes et entourée de flammes. Une longue spirale de crânes lui sert de collier. Ses armes sont un glaive placé dans sa main gauche, et un sceptre fleuronné d'une tête de mort, qu'il soutient de la droite.


Autres mythes :