Accueil > Les mythes commençant par E > Le mythe de éther (ou aether)

Le mythe de Éther (ou AEther)



Une divinité allégorique

L'Éther est une divinité allégorique dans la cosmogonie mythique. Hésiode le nomme fils d'Érèbe (les Ténèbres) et de sa sœur Nyx (la Nuit), tous deux enfants du Chaos. Son frère est Héméra (le Jour).
Selon Hygin. Éther est le fils du Chaos et de Caligo (l'Obscurité), et le frère de Nox (la Nuit), d'Érèbe, et de Dies (le Jour). Avec cette dernière divinité, Éther engendra le Ciel, la Mer et la Terre. Avec la Terre, il engendra la Douleur, l'Astuce, la Colère, le Deuil, le Mensonge, le Parjure, la Vengeance, l'Intempérance, la Querelle, l'Oubli, la Paresse, la Peur, l'Orgueil, l'Inceste, le Combat, l'Océan, Thémis, le Tartare, Pontus et les Titans, Briarée, Gygès, Stéropès, Atlas, Hypérion, Saturne, Ops, Monété, Dioné, et les trois furies Alecto, Mégère et Tisiphone.
Plus tard, on nous le représente comme l'espace libre et indéterminé qui entoure notre atmosphère, et qui se compose du feu élémentaire d'où naissent le soleil et les étoiles, et dans lequel les les dieux ont élevé leur trône. Comme être suprême et divin, les poètes l'identifient avec Jupiter.
Dans ses Géorgiques, Virgile le nomme le père tout-puissant, qui descend en pluie bienfaisante dans le sein de son épouse, qui l'attend avec joie.

Autres mythes :