Accueil > Les mythes commençant par G > Le mythe de gui de chêne

Le mythe de Gui de chêne



Une plante sacrée

Le Gui de chêne est une plante parasite qui s'attache au chêne. Elle était regardée comme sacrés chez les Druides. Au mois de décembre, appelé le mois sacré, ils allaient la cueillir en grande solennité. Le chef des Druides montait sur le chêne, et coupait le gui avec une faucille d'or. Les autres prêtres le recevaient avec respect. Et, au premier jour de l'an, on le distribuait au peuple comme une chose sainte.
Le gui était à la fois un préservatif contre les sortilèges et les poisons, une eau lustral qui donnait la fécondité, en un mot, une espèce de panacée.


Le gui de chêne après la religion des Druides

Cette tradition se conserva longtemps après que la religion des Druides eut fait place à d'autres cultes. En Bourgogne, dans le Lyonnais, en Picardie, et surtout en Guienne, il se pratiquait au premier jour de l'année des cérémonies qui rappelaient celle du gui.


Autres mythes :