Accueil > Les mythes commençant par H > Le mythe de hanouman (ou hanoumanou)

Le mythe de Hanouman (ou Hanoumanou)



Un dieu singe

Hanouman est un célèbre dieu singe. Il est le fils de Pavana. Ministre de Sougriva, qui régnait sur les singes, il l'accompagna dans son expédition à Ravana, à la suite de Rama, et se distingua par les services qu'il rendit au dieu. L'armée, parvenue au détroit de Ceylan, ne savait comment continuer sa route. Ce fut Hanouman et ses singuliers soldats qui construisirent d'un rivage à l'autre un pont de rochers, au moyen duquel Rama put poursuivre sa marche. Ce fut encore Hanouman qui mit le feu à la capitale de Lanka, en attachant à sa queue des matières combustibles, qu'il éteignit ensuite dans le lac de Djemnah.
A la fin de la période actuelle, le singe divin ira prendre au ciel la place de Brahmâ, qui empruntera sa forme pour quelque temps.


Les représentations de Hanouman

Les Hindous, qui attribuent à Hanouman l'invention du troisième système musical, le représentent moitié homme moitié singe, ou bien sous la forme humaine, mais avec une queue, et tenant à la main un éventail ou une vina (lyre). Ils lui ont élevé des chapelles dans toutes les pagodes de Vishnou, et un temple magnifique à Calicut.


Autres mythes :