Accueil > Les mythes commençant par H > Le mythe de hécube (ou hécabé)

Le mythe de Hécube (ou Hécabé)



Les malheurs d'Hécube

Hécube est la fille de Dymas ou de Cisseus, ou bien encore du fleuve Sangarius et de Métope. Elle épousa Priam, et en eut dix-neuf fils et un grand nombre de filles. Les plus connus de ses enfants sont Hector, Pâris, Hélénus, Déiphobe, Polydore, Polyxène, Cassandre, et Créuse.
Préparée dès la naissance de Pâris aux malheurs qui l'attendaient, Hécube vit successivement tomber sous le fer son époux, ses enfants, ses plus braves défenseurs. Et, après la ruine de Troie, elle fut faite captive par les vainqueurs, qui l'emmenèrent dans la Chersonèse, où sa fille Polyxène lui fut enlevée violemment et immolée sur le tombeau d'Achille.


La vengeance d'Hécube

Le meurtre de Polydore, lâchement égorgé par Polymnestor, à qui elle avait confié ce fils chéri, redoubla ses chagrins, et lui inspira un violent désir de se venger de l'assassin. En effet, attirant Polymnestor dans une tente écartée où elle avait rassemblé les captives troyennes, elle lui creva les yeux, et massacra ses deux enfants. Le meurtre accompli, elle entendit sa victime lui prédire qu'elle serait changée en chienne, et que son tombeau, désigné par le nom de monument de la chienne malheureuse, servirait de signal aux nautoniers. Tel est la version qu'a suivie Euripide.
D'autres traditions prétendent qu'Hécube, échue en partage à Ulysse, se précipita dans l'Hellespont, ou qu'elle fut tuée par les Grecs, irrités de ses imprécations et de ses outrages.


Autres mythes :