Accueil > Les mythes commençant par H > Le mythe de hélène (ou héléné)

Le mythe de Hélène (ou Héléné)



La fille de Jupiter

Hélène est la fille de Léda et de Jupiter. Elle est également la sœur des Dioscures. Célèbre, dès son enfance, par sa beauté, égale à celle des déesses, elle fut enlevée par Thésée à l'âge de dix ans, et eut un fils de son ravisseur, si l'on en croit Pausanias. Ses frères l'ayant ramenée à la cour de Tyndare, sans que le rapt de Thésée eût fait autre chose qu'accroître sa réputation, les princes grecs commencèrent à briguer la main de la séduisante Spartiate. Son père, Tyndare, craignant d'irriter ceux qu'il refuserait, suivit le conseil d'Ulysse, et fit jurer tous les prétendants que, lorsque son choix serait tombé sur l'un d'eux, ils se réuniraient tous pour le défendre contre ceux qui voudraient la lui disputer. Alors il se détermina en faveur de Ménélas, qui, au comble de ses désirs, mena pendant trois ans la vie la plus heureuse.
Mais Pâris, étant venu à Sparte traiter du rachat d'Hermione, devint amoureux de la belle épouse de Tyndare, qui répondit à sa flamme, et s'échappa avec lui pendant que Ménélas se trouvait en Crète, selon Homère. Une autre tradition dit qu'Hélène fut enlevée à main armée pendant la célébration d'une fête, ou encore qu'elle suivit Pâris, mais seulement parce que la déesse Vénus avait donné à celui-ci les traits de Ménélas. Le mariage s'accomplit dans l'île de Cranaë ou à Salamine, et l'épouse infidèle arriva heureusement, après une longue navigation, au palais de Priam. Tel est le récit homérique. Mais ici encore se présentent de nombreuses variantes. Au lieu de faire errer les amants sur les mers, les poètes cypriotes les faisaient arriver en trois jours de Sparte à Ilion. La tradition générale adoptée par les poètes qui n'appartiennent pas à une haute antiquité était qu'Hélène ne parvint jamais à Troie. Son ombre seule suivit Pâris dans cette ville, pendant que la véritable épouse de Ménélas restait auprès du roi d'Égypte, Protée, qu'elle quitta dans la suite pour reparaître à Sparte. L'enlèvement d'Hélène fut, non la cause, mais l'occasion de la grande lutte entre l'Europe et l'Asie, dont Homère a magnifiquement dépeint les diverses phases.
Une formidable expédition fut préparée pour venger l'injure de Ménélas. Près de dix ans s'écoulèrent dans les apprêts de cette guerre. Pendant dix autres années on combattit sous les murs d'Ilion. Pâris ayant été tué vers la neuvième année du siège, Hélène épousa Déiphobe, qu'elle livra aux Grecs la nuit de la prise de Troie, et se réconcilia ensuite avec Ménélas. Télémaque, envoyé par Pénélope à la recherche d'Ulysse, trouva le roi de Sparte vivant en parfaite intelligence avec cette femme qui avait causé tant de malheurs.
Après la mort de son époux, Hélène fut admise parmi les astres avec ses frères les Dioscures. Lacédémone l'adora comme une déesse, et lui éleva un temple. D'autres traditions la font mourir comme une simple femme. Dans Euripide, elle est tuée par Oreste. Selon Pausanias, bannie de Sparte par ses beaux-fils, Mégapenthe et Nicostrate, elle se retira à Rhodes, où Polyxo la fit étouffer dans un bain et suspendre son cadavre à un arbre. Les Rhodiens lui élevèrent une chapelle sous le nom d'Hélène Dendritis. On la représente encore enlevée par Thétis, et unie à Achille, dont elle eut Euphrosine dans l'île de Leucé. Enfin, Ptolémée Héphestion rapporte qu'Iphigénia l'immola, ainsi que son époux, sur l'autel de la Diane scythique.
On voyait son tombeau à Thérapnes.


La fille de Pâris

Hélène est la fille de Pâris et d'Hélène. Elle fut tuée par Hécube après la prise de Troie.


La fille d'Égisthe

Hélène est la fille d'Égisthe et de Clytemnestre. Elle périt de la main d'Oreste.


La fille d'Épidamnius

Hélène est la fille d'Épidamnius. Elle servit Vénus dans sa liaison avec Adonis, et fut depuis honorée par les Épidamniens.


La fille de Faustulus

Hélène est la fille de Faustulus, qui éleva Romulus et Rémus.


La fille de Tityre

Hélène est la fille de Tityre. Elle fut tuée par Achille.


La fille de Micythus

Hélène est la fille de Micythus. Elle fut aimée de Stésichore.


Autres mythes :