Accueil > Les mythes commençant par I > Le mythe de iolas (ou iolaos ou iolaus)

Le mythe de Iolas (ou Iolaos ou Iolaus)



Le neveu d'Hercule

Iolas est le fils d'Iphiclès et d'Automéduse. Neveu d'Hercule, il fut conducteur de son char, et assista le héros dans son combat contre l'hydre de Lerne, ainsi que dans l'expédition contre Géryon. Ovide le fait assister à la chasse de Calydon, et Hygin le nomme parmi les Argonautes.
Diverses traditions qui offrent de nombreuses variantes le lient étroitement au mythe d'Hercule. Il ressuscita son maître en Lybie, en lui faisant respirer une cailie, et épousa Mégare lorsque le héros revint des enfers. Vainqueur aux jeux Olympiques au moyen des chevaux que lui avait donnés Hercule, il offrit des sacrifices à son ami mort, propagea son culte, et devint le chef des Héraclides.
Quelques légendes font périr Eurysthée de sa main. Il était alors parvenu à une extrême vieillesse. Deux astres s'arrêtèrent sur son char, et l'enveloppèrent d'un nuage épais: c'était Hercule et son épouse Hébé. Iolas sortit de ce brouillard sous la forme d'un jeune homme plein de vigueur et de feu. Suivant Diodore, Iolas conduisit en Sardaigne une colonie d'Hellènes, et commença la civilisation de ce pays, où il mourut. D'autres auteurs le font revenir de cette île après avoir terminé son œuvre civilisatrice.
Quoiqu'il en soit, Iolas reçut les honneurs héroïques. De son vivant, Hercule lui avait élevé un temple en Sicile, et, après sa mort, les habitants de la Sardaigne et les Thébains lui consacrèrent des monuments funèbres. Agyre et Thèbes célébraient des fêtes en son honneur.


Le cousin d'Hercule

Iolas est un cousin d'Hercule, qui le tua, dans un accès de délire.


Autres mythes :