Accueil > Les mythes commençant par I > Le mythe de isées

Le mythe de Isées



Les Isées en Egypte

Les Isées étaient des fêtes en l'honneur d'Isis. Cette déesse était honorée en Egypte par des cérémonies sacrées qui commençaient le 17 d'athyr par la simulation des Thrènes (lamentations) d'Isis. Un mois après, on figurait la recherche d'Osiris, et le 7 tibi (2 janvier) sa sépulture. Les réjouissances en l'honneur de la naissance d'Arouère avaient lieu le 30 épiph (24 juillet). C'était la dernière des fêtes isiaques, qui offraient le spectacle le plus étrange. La déesse y figurait enveloppée d'un immense voile noir.


Les Isées en Grèce

En Grèce, Isis était honorée dans deux fêtes annuelles célébrées à Tithorée. Les dévots apportaient aux prêtres de riches offrandes, sans pouvoir assister eux-mêmes au sacrifiée. Une foire venait ensuite où l'on vendait des objets de toutes sortes, et la solennité se terminait par une sorte d'holocauste où le feu consumait les offrandes les plus diverses. C'est à Corinthe surtout que la fête d'Isis brillait par l'éclat et la pompe. Elle s'appelait la fête du navire d'Isis. Apulée nous en a laissé une description curieuse dans ses Métamorphoses.


Les Isées à Rome

Les Isées romaines reproduisirent à peu de chose près les Isées grecques mais avec plus de licence.


Autres mythes :