Accueil > Les mythes commençant par J > Le mythe de joghis

Le mythe de Joghis



Des pénitents indiens

Les Joghis sont des mendiants indiens qui se vouent aux pénitences les plus extraordinaires, et poussent jusqu'à l'absurdité l'austérité de la vie monacale. Ils vivent d'aumônes, se tiennent sur les places et aux portes des pagodes, importunant les passants de leur voix monotone et cachant sous une apparence de dévotion leur fainéantise et leur lâcheté. Quelques-uns, véritablement possédés par un esprit de démence, restent des mois entiers au même lieu, sans changer de position; leur barbe, leurs cheveux et leurs ongles atteignent des dimensions démesurées, leurs membres se roidissent, sans qu'ils enfreignent le vœu qu'ils ont une fois prononcé.
Il est bon d'ajouter qu'une fois le terme de la pénitence expiré, la plupart des Joghis se dédommagent de leurs privations passées, par les plus sales jouissances.


Autres mythes :