Accueil > Les mythes commençant par M > Le mythe de manto

Le mythe de Manto



La fille de Tirésias

Manto est la fille de Tirésias. Elle fut, comme son père, habile dans l'art prophétique. Elle portait dans l'origine le nom de Daphné. Il existe sur son compte deux légendes très différentes:

  • Elle était prêtresse d'Apollon Isménius à Thèbes, et rendait ses oracles sur une pierre dite siège de Manto, qu'un voyait encore du temps de Pausanias. Après la prise de sa patrie par les Epigones, elle fut transportée à Delphes, ainsi que les autres captifs, et consacrée au culte d'Apollon delphien. De là, la volonté du dieu l'envoya, elle et ses compagnons, en Asie Mineure, où ils fondèrent le temple d'Apollon de Claros, près du lieu où s'éleva ensuite la ville de Colophon. Un lac, formé des pleurs que versait Manto sur les malheurs de Thèbes, se voyait dans les environs. Malgré sa douleur, la prophétesse inspira de l'amour à un Crétois, nommé Rhacius, établi depuis quelque temps en cet endroit. Il l'épousa et en eut un fils, le fameux Mopsus. Suivant Heuripide, Manto avait déjà été mère. Alcméon, le chef des Épigones, l'avait aimée, et deux enfants, Amphiloque et Tisiphone, étaient nés de cette liaison.

  • Après la mort de son père, Manto se réfugia Italie, et y eut du Tibre un fils nommé Ocnus, qui bâtit Mantoue en l'honneur de sa mère.

La fille de Polyidus

Manto est la fille du devin Polyidus, et la sœur d'Astycratée. On voyait son tombeau à Mégare devant le portique du temple de Bacchus.


La fille d'Hercule

Manto est la fille d'Hercule. C'était une prophétesse. Elle donna son nom, dit-on, à la ville de Mantoue.


Autres mythes :