Accueil > Les mythes commençant par M > Le mythe de mélissa

Le mythe de Mélissa



Une nymphe

Mélissa signifie l'abeille. C'est une nymphe qui découvrit le miel et en enseigna l'usage aux hommes. Elle laissa son nom aux abeilles, qui étaient, dans l'antiquité, le symbole des nymphes. Aussi voit-on celles-ci porter le nom de Mélissæ, être changées en abeilles, conduire sous cette forme une colonie à Éphèse, et nourrir le jeune Jupiter, soit comme nymphes soit comme abeilles.
On donnait aussi ce dernier nom aux prêtresses de Proserpine et de Cérés. L'une de ces dernières, initiée, suivant Servius, aux mystères secrets de la déesse, ayant refusé de les divulguer, fut massacrée par les femmes de Corinthe. Cérès, irritée, frappa la ville l'une épidémie meurtrière, et fit naître les abeilles du cadavre de sa prêtresse.


La Diane-Lune

Mélissa est la Diane-Lune, présidant aux naissances, selon Porphyre.


La fille d'Épidamnos

Mélissa est la fille d'Épidamnos. Elle est aussi l'amante de Neptune, dont elle eut Dyrrhachius.


La sœur d'Amalthée

Mélissa est la sœur d'Amalthée.


Autres mythes :