Accueil > Les mythes commençant par M > Le mythe de mézence (ou mézentius)

Le mythe de Mézence (ou Mézentius)



Le roi d'Agylle

Mézence est un roi d'Agylle ou de Cère, en Étrurie. Il est le père de Lausus. Haï de sujets, qu'il traitait avec une ses atroce cruauté, il fut un jour chassé de ses États, à la suite d'une révolte, et se rendit auprès de Turnus, avec lequel il fit alliance contre Énée. Blessé par celui-ci, il dut la vie à son fils Lausus. Mais il tomba une seconde fois dans les mains d'Énée, qui lui donna la mort. D'autres disent qu'il fut tué par Ascagne.


Une tradition alternative à ce mythe

Cette tradition est celle qu'a suivie Virgile. Les historiens, tels que Tite-Live et Denys d'Halicarnasse, parlent aussi d'une alliance entre Turnus et Mézence, mais ils ne disent pas que le roi étrusque ait été chassé par ses sujets. Suivant eux, Énée ayant disparu pendant la bataille donnée auprès de Lavinium, Ascagne fut aussitôt assiégé dans cette ville par Lausus et Mézence. On lui proposa de se rendre. L'une des conditions du traité était que les Latins abandonneraient chaque année aux vainqueurs le produit de leurs vignes. Ascagne refuse, ses soldats vouent le vin à Jupiter, et, favorisés par le dieu, font une si heureuse sortie dans la nuit, que l'ennemi, affaibli et effrayé, consent à la paix. Plus tard, on rattacha à cet événement la fête des Vinalies, pendant laquelle on faisait des libations à Vénus et des sacrifices à Jupiter.


Autres mythes :