Accueil > Les mythes commençant par M > Le mythe de momus (ou momos)

Le mythe de Momus (ou Momos)



Le dieu du sarcasme

Momus est le dieu de la raillerie et du sarcasme. Il est le fils de la Nuit, selon Hésiode. Les plus anciennes traditions ne nous ont transmis que le nom de ce dieu.
Ce qu'en disent Lucien et Philostrate n'appartient pas à la mythologie proprement dite, et n'est qu'une allégorie plus ou moins spirituelle destinée à personnifier la manie satirique de certains esprits contradicteurs. Ils racontent que, choisi par Neptune, par Vulcain et par Minerve, pour juger de l'excellence de leurs ouvrages, Momus les critiqua tous trois. Neptune aurait dû mettre au taureau les cornes devant les yeux, pour frapper plus sûrement, ou du moins aux épaules, pour donner des coups plus forts. La maison de Minerve lui sembla trop massive pour être transportée lorsqu'on avait un mauvais voisin. Quant à l'homme de Vulcain, il eût voulut qu'on y eût fait une petite fenêtre au cœur, pour qu'on pût connaître ses plus secrètes pensées. Quant à Vénus, Momus ne trouva à redire qu'à sa chaussure, mais aussi il en creva de dépit.


Autres mythes :