Accueil > Les mythes commençant par N > Le mythe de némée

Le mythe de Némée



Le lion de Némée

Le premier ordre qu'Eurysthée donna à Hercule fut de lui apporter la peau du lion de Némée. Cet animal redoutable, fils de Typhon, ou d'Orthros et d'Echidna, avait été nourri par Junon. D'autres le font fils de la Lune, et disent qu'il tomba de cet astre sur la terre. Il était invulnérable, et habitait la vallée de Némée, située entre Cleones et Phlionte, dans la partie nord-est du Péloponnèse.


Hercule contre le lion

Hercule, allant l'attaquer, s'arrêta à Cléones, on un nommé Molorchus lui donna l'hospitalité. Son hôte voulant faire un sacrifice, il lui dit d'attendre trente jours, et qu'alors, s'il revenait vainqueur du lion, il sacrifierait à Jupiter Sauveur, et qu'au contraire s'il y mourait il lui rendrait à lui-même les honneurs héroïques.
Arrivé à Némée et ayant trouvé le lion, il essaya d'abord de le percer à coups de flèches. Voyant qu'il était invulnérable, il le poursuivit avec sa massue. Le lion s'étant réfugié dans un antre qui avait deux ouvertures, Hercule en boucha une, et, entrant par l'autre, saisit le monstre par le cou et l'étrangla. Il le mit ensuite sur ses épaules, revint trouver Molorchus, qui, le dernier jour du délai fixé étant expiré, allait lui rendre les honneurs dus aux morts, et sacrifia lui-même à Jupiter Sauveur.
Le lion de Némée fut placé parmi Les constellations.


Autres mythes :