Accueil > Les mythes commençant par O > Le mythe de océanides (ou océanines ou ogénides ou océanitides)

Le mythe de Océanides (ou Océanines ou Ogénides ou Océanitides)



Des nymphes marines

Les Océanides sont des nymphes marines. Elles sont les filles de l'Océan et de Téthys. Elles étaient, suivant Hésiode, au nombre de trois mille, comme les fleuves, leurs frères, mais, ainsi qu'on le pense bien, les poètes n'ont jamais donné la liste entière de ces déités. Ils se contentent ordinairement d'en nommer une cinquantaine, parmi lesquelles on en remarque quelques-unes qui portent le même nom que certaines Néréides, ce qui semble indiquer une confusion entre ces deux classes de nymphes.
Quoi qu'il en soit, celles qui portent le même nom que quelques Néréides sont au nombre de neuf: Asie, Calypso, Clymène, Dioné, Doris, Eudore, Ianire, Plexaure, Thoé. Les autres sont: Acasté, Admète, Adrastée, Althée, Amphiro, Callirrhoé, Cercéis, Clytie, Crisia, Électre, Ethra, Europe, Enrynome, Galaxaure, Hippo, Ianthe, Idyie, Idothée, Libye, Mélobosls, Ménestho, Métis, Ocyroé, Parthénope, Petræa, Paséis, Philyre, Pitho, Piéione, Pluto, Polydora, Prymno, Rhodie, Styx, Télesto, Thrace, Tyché, Uranie, Xantbé, Zeuxo.


Les amants des Océanides

Plusieurs Océanides se livrèrent à des amants divins ou mortels. Ainsi, Eurynome eut les Grâces de Jupiter ; Métis fut mère de Minerve ; Perséis s'unit au Soleil, ainsi que Callirrhoé à Chrysaor et Clymène à Japet. On donne encore Æétès pour amant à Idyie.
Par ailleurs, les noms d'Asie, de Lybie, d'Europe, de Thrace, rappellent les noms de vastes terres regardées comme formées de la mer. Enfin, ce n'est qu'abusivement que Virgile a pu représenter deux Océanides: Béroé et Clio comme des nymphes chasseresses.


Autres mythes :