Accueil > Les mythes commençant par P > Le mythe de palémon (ou palaemon)

Le mythe de Palémon (ou Palaemon)



Le fils d'Athamas

Palémon signifie lutteur. Il est le fils d'Athamas et d'Ino. Il fut nommé d'abord Mélicerte. Sa mère, rendue furieuse par Junon, s'étant précipitée avec lui au sein des flots, son corps fut porté, par un dauphin ou par le seul mouvement des vagues, jusque sur la côte de Corinthe, où on le déifia sous le nom de Palémon.
Un autel fut élevé sur le rivage à l'endroit où Sisyphe avait trouvé son cadavre, et, d'après l'ordre des Néréides, on institua les jeux isthmiques en l'honneur du nouveau dieu, qui avait un temple, Palæmonium, sur l'isthme, en commun avec Neptune et avec Leucothée. La crypte de cet édifice renfermait le tombeau de Palémon, qui punissait, dit-on, les parjures. A Ténédos, on lui sacrifiait des enfants. L'ensemble du culte de ce dieu-marin, que quelques traditions identifient avec Glaucus, est très obscur et apparaît en quelques points sous le caractère mystique et orgiaque.
Les Romains identifièrent Palémon avec leur Portunus ou Portumnus. L'art plastique l'a le plus souvent représenté sous les traits d'un enfant porté par des dauphins par des divinités ou marines.


Le surnom d'Hercule

Palémon est le surnom d'Hercule.


Un Argonaute

Palémon est le fils de Vulcain, d'Ætolus, ou de Lernus. Il fut l'un des Argonautes.


Le fils d'Hercule

Palémon est le fils d'Hercule et d'Autonoé ou d'Iphinoé.


Le fils de Priam

Palémon est le fils de Priam.


Autres mythes :