Accueil > Les mythes commençant par P > Le mythe de pélias

Le mythe de Pélias



Le fils de Neptune

Pélias est le fils de Neptune (ou de Créthée) et de Tyro. Son nom de Pélias (noircir), lui venait de ce qu'une jument l'avait frappé d'un coup de sabot au visage, dans son enfance, au moment où sa mère venait de l'exposer ainsi que son frère Nélée. Tous deux furent recueillis par des bergers, et, parvenus à l'adolescence, tuèrent leur belle-mère Sidéro, et chassèrent Eson d'Iolcos. Pélias s'appropria bientôt la royauté exclusivement, et épousa Anaxible, ou Philomaché, dont il eut Acaste et les Péliades.
La haine de Junon, à laquelle il ne rendait aucun culte, ne le laissa pas jouir tranquillement du pouvoir souverain. Inquiété par un oracle qui menaçait sa vie et sa fortune, il envoya Jason à la recherche de la toison. Puis, croyant ne jamais le revoir, il fit périr Éson et son fils Promachus. Les malédictions de la mère de celui-ci, qui se pendit en proférant des imprécations contre le meurtrier, eurent bientôt leur effet. Jason, de retour dans sa patrie, chargea Médée de le venger. Cette célèbre magicienne sut persuader aux filles de Pélias, Astéropée et Antinoé, de couper leur père par morceaux et de le faire cuire, leur promettant de le rajeunir par la vertu de ses charmes. Et pour leur en donner la preuve, elle fit cette expérience sur un bélier qui redevint agneau. Le malheureux roi d'Iolcos périt ainsi. Sa mort fut vengée par Acaste, qui célébra des jeux funèbres en son honneur.


Un chef troyen

Pélias était un chef troyen de la suite d'Énée.


Autres mythes :