Accueil > Les mythes commençant par P > Le mythe de pitho (ou péitho ou suada ou suadéla)

Le mythe de Pitho (ou Péitho ou Suada ou Suadéla)



La déesse de la persuasion

Pitho est la déesse de la persuasion. On la donne quelquefois comme fille de Vénus et mère des Grâces. Quelquefois aussi elle paraît s'effacer et n'être plus qu'un surnom de quelques divinités, par exemple de Vénus, dont Thésée introduisit le culte à Athènes ; et de Diane, à laquelle Hypermnestre éleva un autel, après avoir fléchi le courroux de son père.
Ægialée lui bâtit un temple, lorsqu'Apollon, cédant aux prières des Achéens, eut arrêté une épidémie qui désolait le pays. A Athènes, on voyait sa statue à côté de celle de Vénus Pandémos, et à Mégare, dans le temple de Vénus.
Elle était représentée couronnant Vénus, sur la base du trône de Jupiter Olympien. Elle figure aussi dans un bas-relief antique, à côté d'Hélène et de Pâris, conduits par Vénus et l'Amour.


Une Grâce

Pitho est l'une des Grâces.


Une Océanide

Pitho est une Océanide.


La femme de Phoronée

Pitho est l'épouse de Phoronée, et la mère d'Ægialée.


Autres mythes :