Accueil > Les mythes commençant par P > Le mythe de pyrrhus

Le mythe de Pyrrhus



Le fils d'Achille

Pyrrhus est le fils d'Achille et de Déidamie, selon Homère, ou d'Iphigénie, selon Tzetzès. Élevé à Scyros, auprès de Lycomède, il reçut le nom de Pyrrhus, soit de la couleur de ses cheveux, soit à cause du nom fictif de son père.
Hélénus ayant prédit que les Grecs ne pourraient s'emparer d'Ilion si Philoctète et le fils d'Achille n'étaient dans leurs rangs, Ulysse fut chargé d'amener ces deux héros devant Troie. Ce fut alors que Phénix donna à Pyrrhus son nouveau nom de Néoptolème (jeune guerrier). Il se montra digne de son père au conseil comme dans le combat, entra un des premiers dans le cheval de bois, égorgea Priam devant l'autel de Jupiter, et sacrifia Polyxène aux mânes d'Achille.
Lors du partage, des captifs, Andromaque, veuve d'Hector, lui fut assignée. Il en eut Molosse, Piélus, Pergame et Amphialus. Hélénus lui échut aussi, mais il s'en fit un ami.


La vie de Pyrrhus selon les différents auteurs

Les traditions ne s'accordent nullement sur les événements de la vie de Pyrrhus, à partir de la chute de Troie. Suivant Homère, il se rendit dans la Phthiotide, sa terre natale, ou Ménélas lui envoya Hermione, qui lui avait été fiancée pendant la guerre. Hygin rapporte qu'il se rendit lui-même de Scyros à Sparte, pour prévenir les intrigues d'Oreste, qui convoitait la princesse. Dans Servius, on voit Hélénus lui prédire les plus grandes calamités s'il fait voile avec la flotte grecque. Il prend alors le parti de s'en revenir par terre avec Andromaque. Dictys le fait voguer d'Ilion dans la Molossie, et de là dans la Phthie. Selon Pindare, après avoir erré longtemps sur les mers, et ne voulant ou ne pouvant retourner en Thessalie, il gagna l'Epire, où Andromaque mit au monde Molossus, qui donna son nom au pays.
Lanasse, petite fille d'Hercule, enlevée par Pyrrhus, dans le temple de Jupiter, le rendit père de huit enfants, selon Justin.


La mort de Pyrrhus

On ne raconte pas moins diversement la mort de ce héros, quoique les traditions s'accordent toutes pour la placer à Delphes. Suivant les unes, Pyrrhus, furieux de la mort de son père, se rendait dans le temple d'Apollon pour le piller, et fut tué par la Pythie, ou par un certain Machærée. Selon d'autres, il allait consulter le dieu sur le moyen d'avoir des enfants d'Hermione, ou lui offrir une partie du butin fait à Troie. Euripide réunit ces deux traditions, et suppose deux voyages de Pyrrhus, l'un destiné à piller le temple, l'autre à expier ce crime. Les Delphiens le tuèrent à la suggestion d'Oreste, amoureux d'Hermione ; ou Oreste lui-même le perça de son épée, soit à Delphes, soit dans son palais.
Il fut inhumé à Delphes, sous le vestibule du temple, jusqu'à ce que Ménélas lui eût fait donner une autre sépulture. Il paraît du reste que les prêtres n'étaient pas hostiles à sa mémoire, puisqu'on lui rendait les honneurs héroïques et qu'on célébrait des jeux en son honneur. On rapportait même que lors de l'attaque des Gaulois contre le saint édifice, l'ombre de Pyrrhus s'était levée tout à coup et avait terrifié les envahisseurs.


Autres mythes :




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
En savoir plus