Accueil > Les mythes commençant par P > Le mythe de python

Le mythe de Python



Un dragon monstrueux

Python était un dragon monstrueux, nommé aussi Delphyné ou Delphynès. Il était le fils de la Terre. Il avait cent têtes et ses cent bouches vomissaient des flammes. Il gardait l'oracle de la Terre à la source de Castalie, ou rendait lui-même des oracles sur le Parnasse. Sachant que l'enfant de Latone devait lui ravir sa puissance, il chercha à faire périr cette déesse. Ne pouvant y parvenir, car Jupiter l'avait cachée dans l'île d'Ortygie, ou à cause de la protection immédiate du dieu, il retourna à son poste sur le Parnasse.
Apollon, quatre jours après sa naissance, l'y tua à coups de flèches. Diane, dit-on, prit aussi part à cet exploit. Tous deux se rendirent ensuite à Égialée en Crète, pour se faire purifier de ce meurtre. Apollon entoura de la peau du monstre le trépied de son temple à Delphes, et institua, en mémoire de son triomphe, les jeux Pythiens.


L'origine du nom de Python

Suivant l'hymne homérique, Python signifie pourri, et ne serait alors qu'un surnom tiré de la putréfaction des chairs du monstre après sa mort.


Autres mythes :




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
En savoir plus