Accueil > Les mythes commençant par S > Le mythe de scylla

Le mythe de Scylla



Les brisants de la mer personnifiés

Scylla est la personnification des brisants de la mer de Sicile. Fille de Cratæis, suivant Homère, elle habitait une caverne obscure, dont l'ouverture était tournée vers le couchant. Ce monstre avait douze griffes, six cous d'une longueur énorme, et sur chacun une tête épouvantable, avec une gueule béante garnie de trois rangs de dents. Effrayant les marins de ses rugissements, semblables à ceux d'un lion, elle les dévorait au passage. En face d'elle se trouvait Charybde.
Les poètes postérieurs à Homère ont altéré en quelques points ces données. Suivant eux, Scylla était fille de Phorbas ou Phorcys et d'Hécate Cratæis, ou de Typhon et d'Echidna, ou de Neptune, ou de Triton. On lui donne aussi pour mère Lamie. Hygin rapporte que ses têtes étaient celles de six animaux différents. Si l'on s'en rapporte à Ovide et à Tibulle, la nymphe Scylla ayant méprisé l'amour de Glaucus, celui-ci pria Circé de le venger. La magicienne jeta des herbes magiques dans la fontaine où Scylla venait se baigner. L'infortunée eut à peine touché les flots que, restant femme jusqu'à la ceinture, elle vit des chiens sortir de la partie inférieure de son corps, et, y adhérant, frapper les voyageurs d'effroi par leurs hurlements continuels. C'est alors qu'elle se jeta dans la mer de Sicile.
D'autres attribuent cette métamorphose à la jalousie d'Amphitrite, qui se vengea ainsi de l'amour de Neptune pour Scylla. Eustathe rapporte qu'Hercule la tua, parce qu'elle lui avait volé des bœufs, mais que Phorcys la ressuscita. Virgile compte plusieurs Scylla, et les place dans l'enfer.


La fille de Nisus

Scylla est la fille de Nisus, roi de Mégare. Elle trahit son père pour Minos, qui méprisa son amour, et fut métamorphosée en alouette.


L'épouse de Protée

Scylla est une Danaïde. Elle est la femme de Protée.


Autres mythes :