Accueil > Les mythes commençant par S > Le mythe de sitet-nazuenziap

Le mythe de Sitet-Nazuenziap



Le dieu suprême

Sitet-Nazuenziap est le dieu suprême ou le fondateur de la race des habitants d'Ualon (Carolines orientales) qui le représentent comme un homme de la tribu de Penmai, ayant pour femmes Kajoua-sin-Liaga et Kajoua-sin-Nioufou. Ses enfants sont Rin, Aourieri, Naïtouolen et Seouapin. Ce dieu n'a ni temples, ni moraïs, ni idoles. Seulement chaque maison possède quelque coin, réservé à ce seul usage, où se dresse une baguette longue de quatre à cinq pieds, pointue par un bout et cannelée par l'autre. C'est là le fétiche de Sitet-Nazuenziap, qui se contente des plus médiocres offrandes, telles que les branches et les feuilles de la plante de Seka.
On place toujours auprès de lui la trompe marine, qui est le signal de la guerre dans toutes les îles de la mer du Sud, ce qui peut faire supposer que cette divinité eut, dans i'origine, un caractère guerrier.


Autres mythes :