Accueil > Les mythes commençant par S > Le mythe de skanda

Le mythe de Skanda



Le dieu de la guerre

Skanda est le dieu de la guerre aux Indes. On le homme aussi Kartikéia ou Soubramania. Il naquit, soit de l'œil de Siva, soit de ce dieu et de Bhavani, qui le donna à nourrir à la constellation Kartika. On lui attribue pour épouses, ou deux filles de Vishnou (Tchandaravali et Amourdavali), ou une Apsara, du nom de Devacéna, qui lui fut concédée par Indra.
Ayant vaincu Taraka, fameux chef des géants, il fut sur le point d'obtenir l'empire du ciel. Mais, joué par Ganéça, il quitta le Kailasa pour le pays de Kraouncha, et jeta là son épée, qui resta enfoncée dans le sol. Plus tard, il défendit Ravana, attaqué par Rama.


Le culte et les représentations de Skanda

Les livres sacrés donnent des épithètes pompeuses à ce dieu, auquel les Indiens ne rendent cependant qu'un culte très secondaire, depuis la chute du sivaïsme.
On le représente avec six ou sept têtes et douze ou quatorze bras, munis d'armes diverses. Un paon lui sert de monture. Le coq lui est aussi consacré.


Autres mythes :




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
En savoir plus