Accueil > Les mythes commençant par S > Le mythe de soranus

Le mythe de Soranus



Le dieu du monde souterrain

Soranus est le dieu du monde souterrain, chez les Sabins. Suivant Servius, le mont Soracte, qui avait probablement tiré son nom de cette divinité, était consacré aux dieux infernaux, et particulièrement à Dispater.
Un jour qu'on sacrifiait à ce dieu, des loups vinrent enlever les victimes. Poursuivis par des bergers, ils se réfugièrent dans une caverne d'où sortirent des vapeurs pestilentielles qui communiquèrent la peste à la contrée. Alors l'oracle, déclarant que les loups étaient protégés par Soranus, ordonna aux montagnards du Soracte de vivre, comme ces animaux, de rapines, ce qui leur fit donner le nom d'Hirpins (du mot sabin Irpus, loup), et de Sorani.
Quelques familles romaines se prétendaient issues de cette peuplade sabine. Elles marchaient pieds nus sur des charbons ardents lors de la fête d'Apollon, célébrée sur le Soracte. Suivant Strabon, ce cérémonial bizarre faisait partie de la fête de Féronia, et il est probable que dans l'origine, Soranus et Féronia avaient un culte commun et ne différaient pas essentiellement des divinités étrusques Mantus et Mania.


Les similitudes entre Soranus et Apollon

Des Sabins, le culte de Soranus passa aux Falisques. Plus tard, les Romains identifièrent Dispater, le dieu de Soracte, avec Apollon, primitivement étranger à la religion italique ; sans doute à cause des analogies accidentelles qui existaient entre l'Apollon Oulios des Hellènes, et Soranus, auquel les Falisques attribuaient la même puissance destructrice. Le loup était d'ailleurs consacré au fils de Latone ainsi qu'au dieu grossier du Soracte. Enfin, l'oracle de Delphes jouissait d'une grande célébrité parmi les Étrusques, ce qui dut faciliter l'identification des deux divinités.


Autres mythes :