Accueil > Les mythes commençant par T > Le mythe de talus (ou talos)

Le mythe de Talus (ou Talos)



Le fils de Perdix

Talus est le fils de Perdix et le neveu de Dédale, qui l'instruisit dans les arts mécaniques. Il inventa la scie, le tour, le compas, etc. Son oncle, jaloux de ses découvertes, le précipita du haut de la citadelle d'Athènes. Minerve le changea, dit-on, en perdrix. Pausanias assure cependant qu'on voyait son tombeau sur la voie d'Athènes qui conduisait du théâtre à l'acropole.
Talus porte aussi les noms de Calus et de Perdix.


Un Géant d'airain

Talus était un Géant d'airain, gardien de l'île de Crète. Il n'avait qu'une veine, qui allait de la tête au talon et se fermait par une vis. Ce Talus était de la race des hommes d'airain. Vulcain, suivant d'autres, en avait fait présent à Minos ; ou bien c'était Jupiter qui l'avait donné à Europe. On le nomme aussi Taurus.
Lorsque les Argonautes voulurent aborder dans son île, il les éloigna à coups de pierres. Mais Minerve le fit périr, en le rendant frénétique, ou en tournant la vis qui retenait son sang. D'autres disent que Pœas le tua en le perçant d'une flèche au talon, seul endroit où il fut vulnérable.


Le fils d'Œnopion

Talus est le fils d'Œnopion.


Le fils de Crès

Talus est le fils de Crès, et le favori de Rhadamanthe.


Le compagnon d'Énée

Talus était un compagnon d'Énée. Il fut tué par Turnus.


Autres mythes :