Accueil > Les mythes commençant par T > Le mythe de télémaque (ou télémachos)

Le mythe de Télémaque (ou Télémachos)


Télémaque signifie loin du combat. Il est le fils d'Ulysse et de Pénélope.


Les traditions homériques

Télémaque était encore en bas âge, lorsque son père partit pour Troie. A la fin de cette guerre célèbre, Minerve, prenant la forme de Mentès, roi des Taphiens, lui apparut et lui conseilla de chasser les prétendants qui importunaient Pénélope. Elle lui enjoignit de plus de se rendre à Pylos et à Sparte, où Ménélas et Nestor lui donneraient des nouvelles d'Ulysse. Télémaque, docile aux sages conseils de la déesse, ne put cependant parvenir à chasser de son palais les amants de sa mère. Accompagné de Minerve déguisée sous les traits de Mentor, il se rendit dans les États de Nestor et de Ménélas. Le dernier lui communiqua la prophétie de Protée relative au retour d'Ulysse.
De retour à Ithaque, il évita les pièges de ses ennemis, et trouva son père chez le fidèle Eumée. Après la mort des prétendants, à laquelle il avait beaucoup contribué, il conduisit Ulysse chez le vieux Laerte.


Les traditions postérieures à Homère

Télémaque, encore au berceau, fut placé par Palamède dans le sillon que traçait Ulysse. Sur le point d'être englouti dans les flots, il fut sauvé par un dauphin. En mémoire de cet événement, Ulysse avait placé l'image d'un dauphin sur son bouclier.
Il dut s'exiler d'Ithaque par l'ordre de son père, qu'un oracle inquiétait. Uni à Polycaste, ou à Nausicaa, il en eut Perséptolis. D'autres lui donnent pour femme Circé, et pour fils Latinus. On rapporte encore que, marié à Cassiphone, il fut égorgé par celle-ci, après avoir tué sa belle-mère Circé. Servius ne dit pas de quelle épouse il eut Roma, femme d'Enée.
Virgile attribue à Télémaque la fondation de Clusium.


Autres mythes :




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
En savoir plus