Accueil > Les mythes commençant par T > Le mythe de ténès (ou tennès)

Le mythe de Ténès (ou Tennès)



Le fils de Cycnus

Ténès est le fils de Cycnus et de Proclée. On lui donne quelquefois pour père Apollon. Cycnus ayant épousé en secondes noces Philonome, celle-ci, amoureuse de Ténès, qui refusait de se rendre à ses désirs, le calomnia auprès de son époux, et persuada Molpus d'appuyer son mensonge. Ténès fut alors jeté à la mer, ainsi que sa sœur Hémithée, par ordre de Cycnus. Les flots le portèrent dans l'île de Leucophrys, plus tard Ténédos, dont les habitants le choisirent pour roi.
Cependant Cycnus, ayant découvert la fausseté de l'accusation portée contre son fils, se rendit à Ténédos, afin de se réconcilier avec ses enfants. Suivant Diodore, il y réussit. Pausanias prétend, au contraire, que Ténès coupa le câble qui retenait au rivage le vaisseau du monarque.


La mort de Ténès

Un jour qu'Achille, descendu à Ténédos en se rendant à Troie, poursuivait la sœur de Ténès, celui-ci apparut tout à coup. Le héros le tua sans le connaître, pendant que la terre engloutissait la jeune fille. Mais il déplora bientôt son crime, car l'oracle lui avait prédit qu'il mourrait s'il donnait la mort à un fils d'Apollon. Il s'efforça d'apaiser les mânes de sa victime en lui rendant les honneurs funèbres. D'autres traditions font périr Cycnus de la main d'Achille, en même temps que son fils.
Les habitants de Ténédos élevèrent à leur compatriote un temple célèbre, où il était défendu de prononcer le nom du fils de Pélée. Nul joueur de flûte n'y pouvait mettre le pied, en mémoire de la calomnie de Mopsus. On conserva longtemps dans ce temple la hache de Ténès, qui était, dit-on, le symbole de la peine capitale prononcée par ce héros contre les adultères. On la montrait dans le temple de Delphes, du temps de Pausanias.


Autres mythes :